polly6

Pourquoi je ne coupe plus et je ne colore plus ?

polly6

Mes cheveux et moi, c’est une longue histoire. Enfant, j’ai eu les cheveux longs jusqu’au derrière. A l’adolescence, j’ai commencé à décolorer mon châtain moyen (Le blond avec les sourcils noirs et épais ça ne le fait pas!) avant de passer pour une petit quinzaine d’années au noir corbeau (dans ma période Goth ça le faisait mais après ?)

A 22 ans j’ai tout coupé ultra-court dans l’espoir de retrouver ma couleur naturelle… Puis j’ai replongé dans le noir corbeau dès la repousse. Nouvelles longueurs, on éclaircit mais on va passer 2 mois en Grèce et c’est la cata. On recoupe tout de nouveau ainsi de suite…

Depuis la naissance de mon fils, en 2005, j’ai les cheveux (plus ou moins) longs malgré un passage de 2 ans par le carré asymétrique (et là quand on re-veut de la longueur il faut tout couper de nouveau !)

Bref cela fait trois ans (depuis mon mariage) que j’ai les cheveux bien longs et que je n’ai pas coupé ni coloré. Pourquoi ?

1. C’est la crise et sur des cheveux longs la moindre coupe/shamp/soin/brush c’est 60 €. 60 € c’est 400 balles ! Si à l’époque on m’avait dit « ça fait 400 francs, mademoiselle! », j’aurais répondu « Il est ouf là-sui!!! ».

2. Je n’aime pas me faire « entuber », excusez-moi l’expression et 60 € pour couper quelques centimètres de cheveux pour moi c’est du pur entubage, oui! On a beau porter la coiffure à un art, il y a une différence entre la coiffure de podium ou de mariage et un épointage tout de même ! Quand on voit qu’un infographiste se fait huer quand il prend 70 € de l’heure…

3. Je suis à mon compte et je rame pour me faire payer la plupart du temps. On me paye à 30 jours, à 90 jours etc. donc je ne vois pas pourquoi, moi, je débourserais immédiatement 60 € pour ce qui s’apparente, aussi, à du service ! Donnant-donnant.

4. A chaque fois que je vais chez le coiffeur, on me pose plein de questions sur mon blog (esprit village oblige!), mon boulot etc. et j’ai comme le sentiment que lorsque ma vie roule bien ça enquiquine un peu tout le monde. On ressent une certaine « frustration » de l’autre côté. Pour 60 € j’entends vraiment pouvoir – au moins – me détendre sans avoir à parler de mon travail !

5. Avec l’âge les critères de beauté changent. Si je rêvais de ressembler à une blonde californienne dans ma jeunesse, j’admire de plus en plus les femmes artistes pour leur carrière et non leur look. Oui plus ça va plus j’aimerais devenir comme… Patti Smith ! Un rêve beaucoup moins chiant à entretenir que Cindy Crawford ou Claudia Schiffer, non? J’ai pas trop l’impression qu’elle va chez le coiffeur, Patti, hein ?

6. Tout le monde autour de moi (particulièrement les femmes au dessus de 50 ans) me saoule: « Quand vas-tu te couper les cheveux ? » Comme j’aime faire l’inverse de ce qu’on attend de moi, plus de coiffeur, ja-mais !

7. Je trouve les cheveux longs et naturels plus jolis et plus rares que les coupes colorées/décolorées/méchées (au choix).

8. Je suis devenue allergique aux couleurs de cheveux. Une allergie à une couleur peut être très grave. On peut y passer tout simplement ! Si, si, je vous assure. ça s’est vu il n’y a pas si longtemps que ça en Angleterre. Pas de couleur, ça vaut aussi dire que tu peux utiliser n’importe quel shampooing (même un shampooing d’hôtel) sans te retrouver avec le cheveu sec. Les cheveux colorés c’est un huge entretien. On ne le comprend que lorsqu’on revient à sa couleur naturelle. Gain de temps et d’argent conséquent.

9. Les cheveux longs c’est plus facile à coiffer (une queue de cheval, un chignon vite fait) et bien « glossés », ils dont leur effet !

10. Les cheveux longs ça vous « habille » un visage fatigué et à la quarantaine ça permet de cacher les traits qui tombent un peu. Et en général ça fait plus jeune (cheveux longs, jean, Converse aux pieds et t’as gagné 10 ans !)

Conclusion : Je ne comprends pas les filles qui disent « J’arrive pas à laisser pousser! ». Peut-être qu’elles se focalisent trop sur leur tignasse et devraient tout simplement se concentrer sur autre chose ? Parce que, franchement, pour que ce soit long et bon, il n’y a rien d’autre à faire que de vivre sa vie normalement !

Rendez-vous sur Hellocoton !
IMG_0980

Les verreries d’Audrenn

IMG_0978

Après le concert au Polly Maggoo de samedi soir, je présentais mon album « Paris-Memphis » au Marché de Noël des Artistes à Sablonnières. J’ai pu y faire la connaissance d’Audrenn qui propose de très jolies verreries décorées. Audrenn a fait les Beaux-Arts et est artiste depuis son plus jeune âge. Elle se consacre entièrement à sa carrière artistique. Elle propose aussi des toiles célébrant la féminité. N’hésitez pas à la contacter de ma part pour vos cadeaux de Noël !

IMG_0967

IMG_0968

IMG_0973

IMG_0974

IMG_0975

IMG_0976

IMG_0977

IMG_0979

IMG_0980

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
polly1

« Paris-Memphis Cosy tour »

polly1

Hier soir, première date du « Paris-Memphis Cosy Tour » (des petits concerts intimistes ou privés dans des lieux sympas en France, Belgique, Angleterre, une sono, mon autoharp, une vingtaine de coussins Vintage et des bougies!) au Polly Maggoo. J’ai eu l’honneur de recevoir l’acteur Jean Masini (Bref, Sodas, Groland, Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?) et quelques artistes. J’ai repris toute les chansons de Paris-Memphis ainsi que 3 ou 4 chansons à l’autoharp, toujours de mon cru, of course. Photos signées par Cam Baron et Léandre Satchivi, le cinéaste qui avait réalisé un documentaire sur mon travail chorégraphique il y a quelques années.

polly2

polly3

polly4

polly6

polly7

polly8

polly11

polly12

polly13

polly14

polly15

polly16

polly17

polly18

polly19

Rendez-vous sur Hellocoton !
rouge

Le rouge de la Pre-fall 2015

Rouge pre-fall 2015

 

Coup de cœur sur le rouge de la Pre-fall 2015… Le planning est ultra-chargé par ici puisque je suis demain en concert au Polly Maggoo de Saint-Michel à 20h00 et que dimanche après-midi je présente mon album « Paris-Memphis » dans le 77 au Marché de Noël des artistes de Sablonnières. Mais je voulais, malgré tous ces préparatifs et répétitions, vous toucher un mot de mes découvertes sur la Pre-fall 2015 et particulièrement sur les jolis modèles ROUGES que j’ai déniché.

 

Red, Pre-fall 2015
Plus abordable, ma sélection du jour; la robe rouge Mc Queen :

Rendez-vous sur Hellocoton !
panierplaisir

Rêve et provoc’ pour moins de 10 euros!

panierplaisirJe ne sais pas quel effet l’hiver vous fait mais chez moi c’est un peu morose! Même carrément déprimant je devrais dire. En dehors des répétitions seule en studio ou pour le groupe, de mes rédacs pour les magazines et de la promo de mon album (radios, interviews presse et TV), j’ai tendance à rechercher un peu de réconfort dans ce monde de brutes… Ce qui est pratique, lorsqu’on est bloggeuse c’est qu’on est sollicitée par des marques en permanence et qu’on apprend à comparer! On finit par savoir exactement (et presque instinctivement) où dénicher le tee-shirt affiché à 25 € sur un blog Fashion en vogue… au quart du prix ! Quand on consulte régulièrement les moteurs shopping de Google et les plateformes de type Amazon ou même Polyvore, on a une vraie idée du prix réel des choses et des 60% facturés en  trop qui ne relèvent que du snobisme! Donc, de temps en temps, au fil des wish-list que je présente, je repère un produit à mini-prix, de quoi se faire un petit panier-plaisir comme aujourd’hui à moins de 10 euros. J’ai commandé sur Amazon:

« Rock Springs », je vous avais parlé il y a quelques temps du livre « Canada » de Richard Ford, l’un de mes auteurs préférés. J’aime beaucoup le côté Rêve américain et Road-trip de ses histoires. J’ai tendance à dire qu’un Richard Ford vous détend en moins de deux !

« Full time blogger » le tee-shirt : C’est une petite provocation en elle-même ! Comme je l’explique souvent, pas mal de gens ont du mal à supporter ceux qui vivent uniquement de leur art (sans filet de sécurité à côté) comme moi. J’étais déjà auteur depuis 23 ans et parolière SACEM lorsque je me suis lancée dans le blogging il y a 4 ans. Et bien-sûr, encore une fois, j’ai tout entendu (« Et ça t’apporte quoi ? », « Et ça rapporte combien? », « Et jamais tu ne vas te trouver un vrai métier? », « C’est beaucoup de temps passé pour pas grand chose » etc.) Donc voilà, bientôt j’aurai mon beau tee-shirt « Full time blogger » que je prendrai soin de porter lors des repas de famille! A bon entendeur…

« The very best of Robert Palmer ». Un grand. Un très grand. Un classique. Personnellement ses chansons ont la capacité de me transporter dans une Cadillac rose, sur une corniche du Sud de la France ou aux USA. Dès que j’écoute du Robert Palmer, des lunettes de soleil imaginaires tombent sur mon visage et je peux ressentir à la fois l’odeur de la plage et des night-clubs du côté de Marina del rey… Un incontournable des départs en vacances! What else ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
voisins

Neighbours …

Neighbours... pour healthybeautyplace.com
Vous avez des voisins, vous ? Personnellement, j’ai toujours eu du mal avec le voisinage. Mon rêve serait de vivre dans une maison sur un terrain clos de murs, un peu à l’extérieur du village ou du centre-ville. Loin de moi l’idée d’être associable ou phobique des autres, mais franchement : la plupart du temps, les voisins c’est des emmerdes! Quand ado je vivais chez mes parents, les voisins râlaient car le chien aboyait quand quelqu’un passait dans la rue. C’était la guerre ! Plus tard, à Périgueux, étudiante, j’ai carrément été « stalkée » par mon voisin du dessus, un « gentil trépané inoffensif de 2 mètres » (selon la police) qui volait mon courrier… Quelques années après, vivant à Saint-Maurice, ma voisine du dessus étant Témoin de Jéhovah, je me faisais mettre le grappin dessus régulièrement pour une God Party imposée et un exemplaire de « Réveille-toi » ou de la « La tour de garde » se retrouvait régulièrement sous ma porte. .. Puis j’ai eu la voisine quasi centenaire qui ne voulait pas se payer d’aspirateur, empruntait le (les) mien(s) et me le(les) bousillait régulièrement. Mais ce n’était rien par rapport à la jeune slovaque du dessus, lorsque je vivais à Maisons-Alfort, qui s’envoyait en l’air toute la nuit (« Mais un homme ne peut pas tenir aussi longtemps ! Ah, il y en a plusieurs ? Je comprends mieux! ») Depuis que je suis à la campagne et que je travaille de chez moi, le voisinage c’est toute la journée. Des demandes d’aide, des demandes de services… Bah oui les free-lance, c’est bien connu, ils peuvent faire du bénévolat! Ils ne travaillent pas, eux ! Et vous, vous les aimez vraiment vos voisins ?
Rendez-vous sur Hellocoton !
web-seduction

Mon interview pour Web Séduction, le site !

web-seduction

Bonjour les filles !  En ce moment mon album « Paris-Memphis » fait parler de lui. Après plusieurs radios et télés, un article dans le magazine KR Home-studio, il est à l’honneur de la blogosphère ! Tout d’abord il y a eu un article pour le blog Mode « La Mode et ses accessoires » puis une interview pour le blog « C’est toi la Mode! ».

Aujourd’hui, voici « Paris-Memphis » à l’honneur du blog « Web Séduction »! On y revient sur la conception de l’album en France et en Californie, les musiciens qui ont participé et les relations humaines et amoureuses, bien-sûr ! Ne ratez pas cet article, à lire ICI ! Belle journée à toutes ! C’est presque le weekend ! ;)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
pre-fall

La touche brune et camel de la pre-fall 2015

Pre-fall 2015, suite

Je n’ai pas encore eu le temps d’explorer en totalité la pre-fall 2015 des marques que j’aime, mais pour certaines j’ai repéré ce petit côté bohème 60′s et cette touche camel ou brune (au choix) pour surligner des couleurs nude, beige et neutres. Et franchement j’aime beaucoup les modèles ci-dessous. Et vous ?

Pre-fall 2015
Cliquez sur les images pour découvrir les marques et références.
 
Rendez-vous sur Hellocoton !
4561_88258358649_5391963_n

Les années 90 nous manquent !

4561_88258358649_5391963_n

Te souviens-tu de cette période bénie des Dieux, avant l’arrivée de l’euro, où avec 100 balles t’étais vraiment la reine du jour ? On nous avait annoncé les années 90 comme une période on ne peut plus matérialiste mais force est de constater que nous avons gravis bien des échelons dans la superficialité depuis…

Le Temple de la mode à 5 balles

Les inventions de l’époque étaient VRAIMENT utiles. Aujourd’hui, pour 20 € (ce qui fait beaucoup de 100 francs), on ne peut plus s’habiller de la tête aux pieds. Qui se souvient de l’époque bénite des magasins « Jigger » boulevard Saint-Michel à Paris. On y shoppait des tops « Cimarron » entre 5 et 20 francs, des jeans de marque pour 30 francs et des bustiers « Free » ou « Anti-flirt » pour 10 francs… Si tu avais encore 40 francs en poche, tu pouvais même shopper une paire de boots biker au sous-sol. Maintenant on n’a plus de liquide, juste des cartes, des cartes de fidélité et des morceaux de plastique qui endettent… Blâmons la mort de Johnny Cash, mes bien chères sœurs (de shopping) ! Parce que le cash, il n’y en a plus… Tirons-en une bonne leçon et mobilisons-nous pour ne pas laisser mourir Kevin Bacon !

J’ai faim mais revenons à nos moutons… Jigger a donc bercé mes balades de jeunesse. Ce doux nom résonne en moi comme celui du Paradis perdu (paradise lost, en anglais…) RER A Châtelet les Halles, RER B Saint-Michel… Pas étonnant que j’aie choisi le Polly Maggoo pour le lancement de mon nouvel album et que j’y chante encore samedi prochain… Saint-Michel c’était un peu notre QG, surtout lorsque j’étais en fac d’Art  à la Sorbonne… Il ne fait pas bon regarder dans le rétro par les temps qui courent !

20 euros ? Une robe made in China bien-sûr !

Aujourd’hui, que shoppe-t-on pour 20 € ? Une robe made in China de mauvaise facture qu’on balancera après trois lavages… Une paire de fausses bottes australiennes en moumoute dont la semelle fichera le camp à la première pluie … Ce n’est pas une légende urbaine de bloggeuse, je l’ai vécu!

Il n’y a plus de teddys à 50 francs aux puces de Clignancourt… Un pauvre porte-vinyles en fil tressé orange des années 70 coûte 90 euros…  L’ambiance générale a changé! Vous souvenez-vous du temps où on n’avait pas de téléphone portable ? J’avais 18 ans et mes parents pouvaient s’accrocher pour me joindre lors des soirées au Gibus ou aux Caves Lechapelais ! Nous partions à des festivals « goths » en Alsace, en Allemagne ou en Belgique et il était presque quasi impossible de donner des nouvelles.

Un beau cliché Instagram mais la zone tout autour …

Aujourd’hui, tout est biaisé. On nous vend du rêve sur les réseaux sociaux et il n’a jamais été aussi facile de faire croire qu’on a une vie incroyable. Qui sait si la bloggeuse qui s’affiche en Lanvin, en Dior ou en Marant sur ce qui a remplacé les pages de magazine, ne vit pas, en fait dans une coquette studette au 8ème sans ascenseur dans un foutoir immonde ? Avant pour montrer son Home sweet home autrement que de visu, il fallait savoir photographier, faire développer, payer. Cela coûtait finalement assez cher de rendre les gens jaloux même si certains le « méritaient bien »! Aujourd’hui, tout le monde « le vaut bien », merci Cindy, merci Claudia, modesques icônes de nos fanées années 90…

Petites marques (de m…) mais grands tops !

Quand les rides surviennent on se fait botoxer quitte à devenir une « femme chat » qui ne ressemble plus à rien. Si les cheveux ne poussent pas assez vite, on se fait coller des ajouts. A chaud ou à froid. Les marques bas de gamme ont leurs défilés et leurs tops, comme des grandes, pour berner le petit consommateur sans le sou.

Stop la conso, stop le bénévolat !

Bon, ce post n’est pas très positif, j’en conviens. Il y a des jours où mes vacances en Grèce me manquent. Quand l’athénien moyen vous disait en souriant : « Lé Franceu ? Jack Chi-lac !  » C’est vrai, ados sans le sou, lors des voyages scolaires, on avait la Hollande sans les joints, maintenant on a Hollande sans jamais parvenir à joindre les deux bouts. Niveau bien-être c’est kif-kif bourricot…

Côté shopping mon post du jour me donne davantage envie de chiner le Teddy vintage du côté d’Hôtel de Ville que de continuer à engraisser un système pourri à la base … Vous pensez que j’y vais fort ? Bloggeuses, que celle qui n’a jamais reçu un visuel pour en faire la publicité gratuitement sur un ton limite autoritaire me jette la première pierre ! A l’époque on disait que « tout travail méritait salaire », aujourd’hui tout est bon pour placer son produit, son service, gratuitement en faisant travailler les autres bénévolement… Les paniers shopping, vous prenez vraiment la peine de les renvoyer, vous ?

Nous reste encore le choix de dire NON! et de bien enquiquiner certaines attachées de presse (percevant, elles, un vrai salaire en fin de mois). Acheteuses, bloggeuses, vous avez un « pouvoir ». A vous d’en faire bon usage… A méditer !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
IMG_0530

Ah ! Les bonnes résolutions …

IMG_0530

Eh bien nous y voilà, les filles ! Bientôt le temps des bonnes résolutions! L’an dernier, c’était facile : mon unique bonne résolution était de n’en prendre absolument aucune! Nada, tipota, nothing !

Mais cette année, certains « items » de ma vie me soufflent qu’il est temps de renouer avec 2, voire 3 (peut-être) bonnes résolutions. Je préfère vraiment ne pas en prendre 36 000 que je ne tiendrai pas (c’est certain). Je me contenterai donc de celles-ci :

1) Ranger la maison et faire « le petit ménage », les lessives etc. dès qu’ils se présentent plutôt que de gâcher des matinées entières à ranger, encore et toujours. Bien sûr, dans cette résolution il faut intégrer un nouvel aménagement (plus fonctionnel) de certaines pièces de la maison (dont mon bureau : des cartons et des bacs à papiers administratifs partout…). Et faire le tri par le vide!

2) Prendre une calculatrice lorsque je fais les courses de la semaine et utiliser, toujours, à peu près la même liste pour éviter les surprises… En même ne pas dépenser l’argent que je ne possède pas (matériellement parlant, je parle d’argent physique et non virtuel) serait pas mal non plus.

3) Monter ma boite de « concerts à domicile » parce que même si je fais des concerts dans des petites salles, restos, bars etc. tout cela demande à être sacrement structuré. Vous savez donc à quoi je vais passer mes vacances de Noël : création d’une plaquette, de lettrage pour ma voiture, de tarifs, démarchage etc. J’ai beaucoup de demandes et j’ai un peu honte, à chaque fois, de ne savoir quoi répondre niveau tarifs et disponibilités. Je vais donc devoir être, pour un temps, mon propre coach en création d’entreprise…

4) Vendre ! La maison est tellement encombrée de livres, petits meubles et fringues non utilisés que je vais devoir sérieusement fréquenter ebay pour vider tout cela et gagner de l’argent du même coup. Cela ne m’enchante guère, vous vous en doutez. Quoi de plus galère que de photographier, mettre en ligne, photographier, mettre en ligne…

5) Chaque jour m’octroyer un moment de plaisir non professionnel. Bah oui parce que mon métier c’est de chanter et d’écrire et donc quand je fais cela même si ça me fait plaisir, ce sont des moments courants pour moi. Mon but est d’arriver à être heureuse un instant chaque jour en faisant autre chose (aller prendre un café, regarder un vieux James Dean etc.)

Rendez-vous sur Hellocoton !