Quand bloguer ôte du respect

Exposition, surexposition…

J’ai définitivement quitté facebook il y a deux mois (comme je l’explique ICI et encore LA) pour une bonne raison : j’avais le sentiment, dilué mais présent tout de même, que plus j’en livrais de ma vie et plus les autres se permettaient des réflexions. Comme je ne suis pas du genre à me laisser marcher sur les pieds, j’ai alors éliminé beaucoup de monde de ma vie. Et finalement j’ai récupéré du temps pour moi et mon travail. Quand on est bien dans sa peau, qu’on partage du bon, les autres se sentent malheureux et frustrés. Surtout ceux qui ne sont pas épanouis du tout et qui ont le sentiment d’avoir raté leur vie. Et ceux qui se plongent dans le fiesta et les comportements addictifs pour ne pas y penser ! J’en suis donc arrivée à me poser cette question : S’exposer et se surexposer ôte-t-il finalement du respect ? La réponse est oui…

Quand les autres savent tout de vous …

Il y a 10 ans environ, j’ai eu à faire à un PN (Pervers Narcissique) manipulateur. Je me suis rendue compte qu’il connaissait absolument tout de ma vie car je partageais alors volontiers mes photos de vacances, de soirées, de reportages avec les autres sur facebook. Il savait tout de ma vie et avait toujours ainsi une « preuve » d’un comportement imaginaire à avancer, un exemple à donner. Tout était bon pour me traiter de « séductrice » et si je me défendais bien de l’être, hop il ressortait une photo de moi en « afterwork » sur laquelle je plaisantais avec des hommes. Paradoxalement je ne connaissais rien de lui. Il postait une photo banale et insignifiante (une plage déserte) sur son profil facebook tous les 6 mois. Pas de quoi casser trois pattes à un canard. Mais les autres, il savait tout d’eux, toujours, à chaque fois. C’est en repensant à cette mésaventure qu’est née cette réflexion : et si offrir visuellement de soi à l’autre devenait gage d’irrespect ?

Bafouer sa propre intimité …

C’est une erreur que font beaucoup de blogueuses : en affichant les aspects les plus valorisants de leur vie, elles pensent s’attirer la sympathie des autres (ce qui témoigne surtout d’un manque de confiance en soi et d’une recherche d’approbation des autres). Pourtant étaler sa vie privée (surtout si elle apparait comme superficielle et légère, je ne dirais pas la même chose d’un blog ultra-sérieux, engagé ou intellectuel) c’est bafouer soi-même son intimité et amener les autres à ne plus vous respecter du tout.

Ce besoin de puiser chez les autres quand on a une morne vie …

Dans mon village, depuis que j’ai quitté facebook, on me dit souvent, agacé : « Bah alors, on n’a plus de nouvelles ! Pourquoi tu as fait ça ? » Bizarrement j’ai repris la main sur ma vie et sur mon image. Les gens quémandent des infos sur l’avancée de mes projets (qu’ils ne voient plus sur facebook donc), de mes activités artistiques mais aussi de ma reconversion. Bien entendu cela prête encore et toujours à papotage (quand la vie d’une personne est plate et vide, elle a toujours tendance à aller puiser chez les autres…) sauf que maintenant je ne livre plus que ce que j’ai envie de livrer ici, à travers mon blog.

tablet-792071_1920Désolée mais je garde ma vie privée privée !

J’ai eu des commentaires agacés (que j’ai omis de publier, oops!) qui disaient grosso-modo : « Depuis que tu as quitté les réseaux ton blog est devenu trop cérébral ! «  Il faut dire que le nivellement par le bas engendré par facebook m’a probablement insufflé l’envie de relever le niveau ici… Mais revenons à nos moutons : les gens veulent être vus ! Pourquoi ? Pour être reconnus ! Hélas c’est tout l’inverse qui se passe. Je l’ai constaté à la sortie de mon dernier disque. Les passages radio et tv sont devenus sujet de conversation ici et au final cela m’a vraiment saoulée ! Je recherche désormais davantage d’intimité même dans mon travail artistique. Je m’octroie le droit de ne partager que ce que je souhaite. Et personne ne sait jamais si c’est véridique ou romancé car c’est AUSSI mon droit de ne pas le dire !

Réduite à n’être plus qu’une « blogueuse » ?

La blogueuse qui expose trop sa vie privée donne aux autres les armes pour la « lapider » symboliquement. Elles offrent à tous le pouvoir et leur confèrent le droit se mêler de leur vie privée en donnant des conseils et en faisant des critiques. Alors qu’elles voudraient être « la blogueuse tendance », elles en sont réduites à n’être plus qu’UNE BLOGUEUSE… pas une femme, une maman, une travailleuse, une écrivaine, une comptable, une personnalité sérieuse ou fofolle, non elles se réduisent elles-mêmes à l’état peu valorisant de « blogueuse » point barre… se mettant en prison elles-mêmes et provoquant elles-mêmes une perte de respect…

Les longs discours rédigés sur soi-même permettent vite à l’autre de déceler une faille niveau confiance en soi et de s’y engouffrer. C’est ainsi que de nombreuses personnes s’exposant sur les blogs et les réseaux deviennent VULNÉRABLES… Ce phénomène s’accentue davantage si on ne sait pas QUI ON EST, POURQUOI on blogue et OU on va…

Et vous, pourquoi bloguez-vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

  1. Bonjour,
    Je pense que c’est une belle décision. Très saine et mature. Il y a une différence entre être lu comme un écrivain et se livrer façon blogueur.
    A bientôt

Laissez un commentaire