Carré plongeant nuque courte & Balayage doré

Carré plongeant court, le déclic …

Me revoici chez le coiffeur… Moi qui n’avais pas coupé mes cheveux pendant 5 ans (voir ici), je suis repartie dans ma passion : le carré plongeant. Après ma grossesse et une grosse chute de cheveux en partie due à un allaitement long et exclusif (j’ai attendu d’allaiter depuis 1 an pour prendre des vitamines… pas très malin…), j’étais repartie il y a un an sur un carré-frange long à la Pulp Fiction (voir ici). Puis je me suis laissée tentée par le carré plongeant dégradé ébouriffé (voir là), avant d’en venir à un tie and dye blond doré puis à un carré plongeant légèrement balayé assez long (voir photo).

Et puis finalement je me suis remémoré mes 20 ans à travers un article… Je me suis donc souvenue de cette petite nuque courte et rasée ainsi que ce beau volume boule que je portais dans ma prime jeunesse (voir photo de moi ici en danseuse façon Louise Brooks). Et j’ai souhaité y revenir !

IMG_20170509_163904

Pourquoi plus court ?

Parce que mes cheveux repoussent très rapidement et que je veux éviter d’aller chez le coiffeur tous les mois ! J’ai fait mes mesures : ils poussent d’un peu plus de 2 cm par mois. A ce rythme, je n’arrive pas à conserver très longtemps la coupe idéale… J’ai donc coupé plus court pour être tranquille jusqu’en juin. De plus, pour avoir un beau carré plongeant (inverted or angled bob en anglais), il faut une nuque courte et très travaillée qui soutiennent la souplesse de la coupe. Ce que j’aime particulièrement : passer la main dans mes cheveux et avoir cette masse qui retombe et se remet en place absolument toute seule. Et pour cet effet coiffage naturel il faut une nuque sophistiquée, qui ne rebique pas et par dessus laquelle les longueurs de l’arrière, une fois brushées, viennent s’emboiter pour… tenir ! Si, si ! De plus j’entreprends un grand régime qui devrait me faire passer de mes actuels 52 kg à mes 48 d’origine. Et je trouve que cette coupe accentue un peu le côté athlétique d’une silhouette amincie et remusclée.

angled-bob-inverted2

 

Pourquoi plus clair ?

Étant devenue allergique aux couleurs et commençant, à 41 ans, à avoir quelques cheveux blancs, je vais progressivement me diriger vers le blond doré (décoloration sans pigments). Comme on ne peut utiliser de couleur pour l’instant, il faut que la coiffeuse contrôle le temps de pause très régulièrement pour obtenir ce blond un peu cuivré que j’affectionne. Mon avenir c’est le blond et c’est comme ça ! Pour l’instant j’ai opté pour un balayage léger mais bien présent sur des cheveux qui, je le sais, s’oxydent très vite. Inutile de dire que si je passe une journée à la mer et que je mouille mes cheveux je serai totalement blonde.

angled-inverted-bob-short

La coupe

C’est un carré plongeant qui démarre 3 cm au dessus du creux de la nuque et qui arrive 4 cm sous les mâchoires.

L’entretien

Pas si facile. Il faut oublier le brushing agressif pour les pointes. Séchage tête en bas, tête relevée puis on ne brushe que les racines. L’arrondi des pointes est obtenu en brossant les cheveux vers l’arrière sur les côtés tout simplement pour leur donner le pli. La nuque est coiffée à plat. Le dessus du crâne est un peu crêpé pour obtenir le gonflant façon Posh. J’ai les cheveux secs donc j’utilise exclusivement un shampooing Kérastase pour cheveux éclaircis ainsi qu’un masque, à chaque shampooing, temps de pause : 30 mn. Si je ne fais pas cela le carré est sec et ne brille pas.

Mes projets capillaires

J’aime beaucoup le carré plongeant mais au fil du temps je pense revenir au long. Mes projets ? Laisser repousser jusqu’en septembre puis recouper en carré droit frange façon Katie Holmes et laisser tout repousser ! Après un an et demi de cheveux courts je sais que je m’ennuierai capillairement parlant sous peu… Souvent femme varie !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Be the first to comment

Laissez un commentaire