Changez de vie avec La libraire …

La libraire de la place aux herbes : Une lecture-plaisir

Ces derniers temps avec ma reprise d’études (j’ai complété mon cursus initial de Sophrologue par des formations sur le Stress Post-traumatique, le Deuil et l’Alliance thérapeutique), je n’ai pas eu beaucoup l’occasion de lire des romans ni même des livres de développement personnel comme à mon habitude. J’ai uniquement lu des livres de Psychologie notamment sur la Pensée complexe et la Résilience. Il a donc fallu que je me force un peu pour m’accorder un temps de lecture « non productif » en soi, juste pour me « faire plaisir » et que je me penche, enfin, sur les épreuves de La libraire de la place aux herbes d’Eric Kermel, reçues il y a deux mois. Le livre édité chez Eyrolles est préfacé par Erik Orsenna.

Un Happiness Book de plus ?

Et franchement c’est réussi. Je suis tombée sous le charme du livre La libraire de la place aux herbes sous titré « Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es ». C’est un happiness book très réussi dans le sens où, pour une fois, on n’est pas dans un guide de développement personnel camouflé en roman à quête existentielle… Je suis souvent déçue d’ailleurs par ce type d’ouvrage où la trame ne sert qu’à transporter des principes et des théories visant à atteindre le Bonheur… Ayant été nourrie à Norman Vincent Peale, Louise Hay et Wayne Dyer ces vingt cinq dernières années, la plupart des Happiness Books m’apparaissent comme des ersatz…

Un déroulé dérangeant ? Peut-être …

Par contre je me suis laissée entrainée avec bonheur par l’histoire de cette prof de lettres qui décide de s’installer à Uzès pour y reprendre une librairie pendant que son architecte de mari demeure à Paris la semaine. Le déroulé est à la fois touchant et profondément dérangeant. Dérangeant car on se dit que le bonheur est finalement à portée de main pour qui le veut et cela sans grands réaménagements de l’existence. Il n’y a aucune forme de bonheur surfait dans l’histoire de Nathalie, la prof de lettres devenue libraire et on ne nous bassine pas non plus avec « le bonheur des petites choses simples » dont la formule a été si bien usitée et utilisée en Développement personnel qu’elle en flirte désormais avec le snobisme et suscite directement le rejet chez les initiés.

Tranches de vies

Mon intention n’étant pas de vous spoiler, je ne vous raconterai pas l’histoire qui se résume à des « tranches de vies » de lecteurs de La librairie de la Place aux Herbes d’Uzès. La libraire se fait tour à tour confidente, psy et conseillère d’orientation de ses clients… Je vous dirai que j’y ai vu de nombreux signes… A commencer par les prénoms des lecteurs qui sont quasiment tous les prénoms de certains de mes amis. Alors quand on me parle de Leïla et de son déni de grossesse, de Bastien le messager silencieux, de Yann qui va mourir, d’Arthur qui vit seul avec sa mère, de la naissance de Noé (le prénom de mon fils) etc. forcément je reconnais des bribes de ma propre vie… Le livre tombe a point nommé dans ma vie puisque nous sommes, mon mari et moi, tous les deux en reconversion professionnelle et qu’on souhaite aussi déménager.

Lire et relire …

Ce livre m’a, en plus de l’envie d’aller vivre dans le Gard, donné celle de relire certains classiques comme La ferme africaine de Karen Blixen, Un taxi mauve de Déon, Regain de Giono et de découvrir, entre autre On reconnait le bonheur au bruit qu’il fait en s’en allant de Marie Griessinger que je viens de commander. La libraire de la place aux herbes est un livre qui réveillera le voyageur qui sommeille en vous et vous aidera peut-être à faire un petit bilan sur votre vie passée et sur ce qui est, finalement, Essentiel pour vous … Bonne lecture !

 

Livre adressé par Eyrolles.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Be the first to comment

Laisser un commentaire