Come and meet Gasper !

IMG_0700

Adopter un doyen ? Le choix n’a pas été fait à la légère. C’est mon mari, qui après que je lui ai parlé de Peluche (le chien que j’ai eu pendant 15 ans, un petit croisé schnauzer), s’est mis à faire des recherches sur le web. Je n’aime pas tellement les petits chiens de race, parfois fragiles. Je voulais un bon gros toutou simple et pataud. Je n’ai jamais choisi mes animaux par rapport à une race ou à un look mais plutôt par coup de cœur sur leur personnalité ! Ayant moi-même une personnalité de chien ^^, je m’attache au caractère !

Prendre son temps avant de se décider

Nous sommes tombés sur la photo de Gasper, senior de 12 ans à adopter. Nous avons eu un coup de cœur sur sa bouille et la description du refuge qui vantait un chien très calme, bien éduqué, très discret, très affectueux et câlin. Vivant dans une maison de ville s’apparentant plus au grand duplex qu’à la villa, il nous fallait un chien nécessitant peu d’espace pour se défouler. Un senior semblait tout indiqué. Le chien senior est idéal pour ceux qui veulent à la fois offrir une chance de finir sa vie en famille à un brave toutou et pour ceux qui n’ont pas à coeur de repartir de zéro dans l’éducation d’un jeune chien. Un senior ne vous met pas la maison sans dessus-dessous, il participe gentiment à la vie de famille, demande des câlins et des bons soins. Il aime flâner au coin du feu et quémander des caresses. Il faut savoir que les chiens seniors sont les premiers exclus de l’adoption. Pourtant un chien de 12 ans, selon la race, peut encore avoir de belles années devant lui. Quand un chien senior n’est pas adopté sous un an, il court le risque de finir sa vie au refuge.

Une première approche

Donc nous sommes allés voir Gasper il y a 3 semaines, pour une première approche. Nous avions à cœur de ne pas prendre une décision impulsive et légère, ce que les bénévoles du refuge ont tout à fait compris.

Bien-sûr, Gasper nous a tout de suite plu, avec sa personnalité douce et câline. Nous sommes allés le promener dans la campagne avec mon mari, histoire de découvrir un peu ses comportements. On a aimé son côté pas trop inquiet et plutôt désinvolte et son aversion pour les vaches nous a bien fait rire !

On a donc quitté Gasper et nous nous sommes donné une bonne semaine avant de rappeler le refuge, avec le risque que Gasper ne s’en aille dans une autre famille mais ainsi va la vie… Il faut laisser le temps au temps…

Une décision à prendre en famille

Quand notre décision de l’adopter a été prise (bah oui Gasper nous manquait !), nous en avons parlé à Noé. Il n’a que 9 ans et n’a jamais eu d’animal à la maison. Il sait que « lorsqu’un animal meurt on est bien triste ». On a donc attendu sa décision. Après avoir vu les photos de Gasper, il a demandé à le voir. Comme la rencontre s’est bien passée, nous avons décidé d’adopter Gasper.

Plan doyen

Gasper est un senior qui entre dans le plan doyen de 30 millions d’amis, ses frais médicaux sont donc remboursés à hauteur de 600 € par an. Cela parait beaucoup mais avec un senior il faut être plus vigilant qu’avec un jeune chien niveau santé. Gasper a un traitement à vie pour ses oreilles (otites) et des cachets à prendre donc. Il a été jusqu’ici très très bien soigné et il est en pleine forme. Il joue volontiers à la balle et là il n’a plus rien d’un senior! On croirait un jeune chien!

Découvrir les habitudes d’un chien qu’on ne connait pas

C’est assez drôle de découvrir ses petites habitudes. Il n’aime pas les mannequins des magasins qui lui font peur ni les faux animaux en résine (la grosse vache décorative de la jardinerie lui déplait plus que tout). Il va chercher sa laisse lui-même lorsqu’il veut se promener. Il se place devant la porte et ne bouge plus en nous fixant droit dans les yeux s’il a besoin d’une pause pipi. Il est très gourmand mais il faut veiller à une alimentation de senior, pas trop protéinée et s’en tenir à son rythme alimentaire afin qu’il vive le plus longtemps possible en pleine santé.

Une adoption différente

Etant auteur-compositeur et auteur de livres à plein temps, je travaille à la maison la semaine, c’est donc idéal pour Gasper car il a une présence presque constante (sauf sessions en studio). Il est baladé lorsqu’il en a envie. Il bénéficie de petits câlins lors de mes pauses d’écriture.

Une telle adoption est assez différente d’une adoption classique dans le sens où on connait la fragilité du chien qui arrive mais pas vraiment son passé. Gasper a eu le même maitre pendant 12 ans, hospitalisé pour longue maladie. C’est un peu un « rescapé » donc. Et toute la famille a cela en tête. Nous sommes plus là pour lui offrir une vieillesse digne de ce nom que pour le dresser, l’éduquer etc. C’est par ailleurs plutôt agréable d’avoir un chien tranquille, propre et bien élevé.

Pour en savoir plus sur l’adoption de chiens doyens, vous pouvez suivre ce lien.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Grande balade = mini sacLe blog de Céline | Le blog de Céline
  2. Gasper le chaussetophage a 14 ans !Le blog de Céline | Le blog de Céline

Les commentaires sont fermés.