« Conflicted » de The Hash, le sitar-rock débarque en France !

Screen_Shot_20160821_at_34415_PM.png

« Conflicted », cette chanson qui a défrayé la chronique en entrant aux Charts US sans major !

Ce que j’aime particulièrement dans mon activité de blogueuse, c’est cette possibilité de rencontrer régulièrement des artistes indépendants talentueux, d’en découvrir parfois et les faire connaître par la plume. Et cette semaine justement, j’ai été en contact avec les membres du groupe Sitar-Rock « The Hash ». Le but étant d’écouter leur tout nouveau single « Conflicted » et de prendre toute la mesure du talent de ces musiciens installés en Californie mais d’origine indienne et plus précisément pakistanaise. Un mix détonant !

Rock californien et cithare déchainée…

Avant tout, je dois dire que je suis impressionnée par le professionnalisme apparent du groupe, par l’étendue de leur réseau et leur nombre de vues sur YouTube. Les artistes Indies sont si nombreux sur la toile qu’il n’est pas aisé d’obtenir autant de vues pour un titre original et un public si large. Les commentaires sont élogieux. Et c’est bien normal car le son de The Hash évoque immédiatement quelques groupes californiens célèbres. Depuis mon oreille frenchy, The Hash c’est bien du rock californien baigné de sons Bollywood, de cithare, d’accents orientaux et de questionnements très « varsity », what else ? La chanson, dans son état d’esprit, sa couleur et son interprétation me fait penser à « You found me » de The Fray. Mais il y aussi là-dedans des influences tout autres comme celles de Green Day ou encore d’Aerosmith. L’intro est efficace et nous entraine directement dans l’univers underground mais clean du groupe et dans leur état d’esprit un tantinet sombre. Tout comme le clip, conçu à base d’images de concert et de visages qui questionnent le spectateur. Le tout mis en valeur par un vignettage sombre et une luminosité réduite.

Veine Sitar-Rock et Etats d’âmes…

The Hash a fait de nombreux titres auparavant, toujours dans même cette veine Sitar-Rock aux accents lancinants orientaux, tous porteurs d’une certaine « nostalgie darkside ». J’aime leur propension à ramener à la surface des souvenirs oubliés, des regrets, les colères de Jadis avec la même fascination, en transmettant des sentiments d’hier restés intacts, sublimés peut-être… Les émotions et cette rage de se battre contre un passé prégnant marque tout particulièrement la compo « Conflicted ». Il n’y a qu’à jeter un œil aux paroles pour le comprendre : « Tu te sens en conflit, tu es affligé et dépendant, on te dit que tout s’arrangera en écrivant une lettre mais toi tout ce dont tu as besoin c’est crier et hurler… » C’est une chanson qui s’adresse à la jeunesse désespérée, à la « no life » et qui décrit aussi le tumulte intérieur de ces jeunes artistes qui se battent au quotidien pour faire entendre leurs voix. Une lutte contre les clichés d’une société-médicament qui voudrait bien soigner les maux par des codes imposés, codes qui ne parlent pas le moins du monde aux gars de The Hash.

FullSizeRenderEdited

Un chanteur gréco-indien-californien « big in Asia »

Hash, le chanteur du groupe présente un profil artistique atypique intéressant. Monsieur est né en Grèce, ce qui a le mérite de faire battre mon cœur de philhellène. Il vit en Californie, mon second coup de coeur de jeunesse… Mais c’est surtout un visage ultra-familier de la toile puisque ses tutoriaux de guitare électrique sont suivis par des milliers de personnes à travers le monde.  C’est notamment une partie de ses ‘élèves » qui a contribué à faire connaître son travail musical personnel. Il est très suivi par les internautes des pays d’Asie et d’Orient. « Big in Asia » comme on dit ici…

Ne sortir que le meilleur

Alors comment appréhende-t-on la conception d’un nouveau single quand on est musicien greco-indien basé en Californie ? Hash explique : « Le groupe a plein de singles a son actif mais nous ne les sortons pas tous immédiatement. Il faut un vrai travail de maturité de chacun de ces titres avant d’aller en studio, de produire plusieurs versions, de choisir la version finale. C’est aussi un travail d’approbation et de validation de la part de chacun ». C’est peut-être ici le secret de la qualité de The Hash : ne sortir que le meilleur. Trier et épurer jusqu’à dénicher la version « perle rare » et la diffuser ensuite très largement. Et Hash d’ajouter : « Chaque chanson porte une vie en elle-même et doit passer l’épreuve du temps ».

Une route toute tracée en Europe

En ce sens, l’approche de The Hash est unique. Ces gars-là ne se pressent pas et misent sur des valeurs sûres. Et le résultat fait rêver puisqu’à l’heure actuelle le groupe, très connu dans le milieu underground californien, arrive, niveau notoriété et concerts, à rivaliser avec des groupes signés en majors ! La chanson « Conflicted » a même défrayé la chronique en s’offrant une entrée officielle aux Charts US ! Un évènement rare qui ne vient couronner le travail que de très peu de groupes « unsigned ». Je vous encourage à découvrir les nuances califoniennes et orientales de ce groupe qui mérite d’être encore plus connu et qui débarque en France ces jours-ci. Il faudra, à mon avis, peu de temps pour conquérir les coeurs de tous ceux qui se sont pamés dans les 90’s devant des groupes comme Aerosmith, Metallica ou Green Day. La route semble toute tracée en Europe pour les membres de The Hash pour peu qu’ils prennent le temps de gratifier Paris, Berlin, Bruxelles et Londres de quelques concerts « underground ». Nous en reparlons peut-être d’ici quelques mois.

Leur site web

Leur page Facebook

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Be the first to comment

Laissez un commentaire