Et faire la sieste sur un beau black …

Interprétations des rêves ? Une guidance !

Il y a quelques mois, j’ai fait la connaissance de Jon. Jon est psychologue mais aussi psychanalyste et expert de l’Interprétation des rêves. Il ne se contente cependant pas de donner son interprétation des songes qu’on lui confie dans le secret professionnel. Il fournit également une précieuse guidance. Comme Jon est américain, nous communiquons exclusivement en yankee. En quelques mois j’ai retrouvé un américain quasi bilingue. C’est le double effet Jon !

Ces dons qui jalonnent notre vie

Ce n’est pas que ce service de Guidance par les rêves n’existe pas en France… l’Interprétation des rêves est répandue ici aussi ! C’est plutôt que Jon et moi, malgré notre grande différence d’âge et donc de générations, avons bien accroché. Il m’a notamment aidé à apprécier davantage la région dans laquelle je vis en me persuadant que j’avais quelque chose à y faire… Nous partageons cette vision commune : les dons sont faits pour être utilisés et partagés. Lorsqu’ils ne le sont pas, le déséquilibre est créé en vous et s’insinue négativement dans vos vies…

Des pistes pour avancer

J’ai déjà fait appel à Jon pour analyser un rêve récurrent évoquant des roches et des villages perchés apparaissant en des lieux familiers. Un rêve primitif, en quelque sorte… Et j’ai été très satisfaite par son interprétation. Il m’a également confié des pistes pour avancer. Et en deux semaines, quand j’ai enfin osé regarder certains nouveaux dons en face (notamment celui de prédire, parfois ,l’avenir aux gens, ce qui me faisait peur) mon rêve récurrent a disparu ! L’Interprétation des rêves sert aussi à maîtriser ses capacités et ses émotions.

Le rêve, ce message « aidant » …

J’ai par la suite été très productive, aussi bien dans l’avancement de mon nouvel album que dans la rédaction de mon nouveau livre (dont la version anglaise est déjà parue). Il m’a fallu un certain laps de temps pour comprendre que les rêves qui nous troublent doivent être analysés afin de demeurer dans une posture dynamique et non dans le questionnement. L’analyse des rêves est salutaire au même titre qu’une séance d’art-thérapie ou de sophrologie. Un rêve est toujours porteur d’un message « aidant ». Encore faut-il prendre soin de l’analyser avec recul. Bref, l’analyse de ce que nous nommons désormais entre nous « Le Rêve des Roches », a été salutaire… Il y a quelques semaines, j’ai fait un rêve troublant, non récurrent cette fois, qui m’a laissée à la fois pleine de joie et de nostalgie. Je vais vous le raconter tel que je l’ai raconté à Jon…

sieste-black
La sieste du beau black (aquarelle personnelle encrée spécialement en 3 mn ce matin pour illustrer cet article atypique)

Des jeux de société et une sieste…

Je me trouve dans la chambre de mon fils de 11 ans. Il est absent. Dans la vraie vie, cette chambre est toujours « en bordel » parce que Noé conserve tout, et ce depuis son plus jeune âge… Il ne veut jamais rien jeter à la poubelle et d’ailleurs pour moi c’est un problème. Bref, cette fois-ci, dans mon rêve sa chambre est rangée . Je suis assise par terre et je joue à un jeu de société avec un homme africain. Nous nous amusons beaucoup, comme des enfants. Je précise que je sais qui est cet homme. Il s’agit de Y. un ami de l’école maternelle puis primaire que je n’ai pas vu depuis… hum disons 30 ans ! Bien que nous ayons vaguement été en contact par emails à la naissance de mon fils. Y. était l’un de mes meilleurs amis à la maternelle et jusqu’à mes 10 ans, âge auquel nous déménagions.

Donc dans ce rêve, je suis heureuse de jouer avec Y. et de m’amuser comme une gamine mais soudain je réalise qu’il y a quelqu’un d’autre dans la pièce qui nous observe. Il s’agit de ma belle-mère qui nous regarde avec un air peu approbateur. Elle n’a pas l’air heureuse de me voir jouer avec un vieil ami…

Alors ma tante, la blonde Mireille, pénètre dans la chambre avec mon fils. Ils sont allés faire du shopping ensemble et Noé porte une douzaine de boites de jeux de société dans les bras. Je suis un peu perplexe et surtout intérieurement je me dis : « Voici encore du bazar pour cette chambre, décidément jamais je n’arriverai à la ranger ! » Je tente de retourner à mon jeu avec Y. qui est toujours là mais je m’aperçois qu’avec toutes ces nouvelles boites de jeux au milieu je n’arrive plus à retrouver celle du jeu auquel nous jouions ensemble. Ce jeu est désormais mélangé avec tous ceux que mon fils et ma tante ont ramenés. Je ne retrouve pas la bonne boite !

J’abandonne l’idée de jouer car je suis très fatiguée. J’ai besoin de faire la sieste et je décide de m’allonger sur Y. Me voici entrain de faire la sieste sur un beau black ! Je veux dire, rien de sensuel là-dedans. Je pose ma tête sur lui et je dors merveilleusement bien.

Quand je me réveille je me sens à la fois heureuse d’avoir revécu des moments de mon enfance et pleine de nostalgie. Le matin je raconte mon rêve à ma mère en lui disant que je regrette d’avoir perdu de vue mes premiers amis alors que finalement ils ne vivaient qu’à 5 ou 6 km de notre nouvelle adresse !

Quelques précisions sur le contexte

J’ai précisé à Jon que j’avais toujours eu de la tendresse pour Y. ainsi qu’une bonne opinion de lui et des amis de l’école primaire. J’ai gardé l’image d’un petit garçon plein de joie et de gaité qui ressemblait à un petit Michael Jackson. D’ailleurs quelques années plus tard nous partagions la même fascination pour le King of the Pop. La première fois que j’ai vu Y. c’était à l’école maternelle. Il portait un pull rouge et cette incroyable coupe de cheveux afro à la Jackson 5. Ses cheveux ressemblaient à de la barbe à papa et m’intriguaient beaucoup. Après avoir observé sa tignasse pendant 2 mois au moins, j’ai fini, dans le rang, par les toucher. Ces cheveux-là fascinaient littéralement la petite parisienne que j’étais. Y. fut choqué par mon geste : « Bah quoi, c’est des cheveux ! » parce que pour lui c’était si normal de porter des cheveux crépus et bouclés. Voilà pour mon rêve. Au premier abord j’étais certaine qu’il n’y avait rien de sexuel ni même de sensuel là-dedans. Vous en pensez quoi ? Voyons comment, malgré les commentaires moqueurs de mes proches, Jon m’a donné raison…

Une connexion innocente, interprétation…

Ce rêve te ramène au temps de la connexion absolument innocente avec une énergie masculine et voudrait que tu expérimentes de nouveau ces incroyables sentiments (l’innocence et l’amusement). Apparemment ton inconscient te dit que tu t’en es beaucoup éloignée dans la vraie vie.

Le jeu de société est toujours un symbole puissant d’interaction et d’échange. Il évoque aussi le principe de cause à effet. Ton rêve figure la danse innocente des énergies masculines et féminines ensemble. C’est une expérience vraie et très terre-à-terre, voici pourquoi vous êtes, dans ton rêve, assis tous les deux pat terre.

Il y a une part de ton Moi qui juge cette « amitié ». Elle est illustrée ici par la présence de ta belle-mère. Les beaux parents représentent souvent le jugement mais non le leur, le tien ! Donc je suppose qu’une part de toi aime la connexion aux hommes, papoter, discuter avec un côté plus masculin que féminin mais que finalement tu ne le fais pas car ta propre relation à ton mari te suffit.

Je ne vois rien dans ton rêve qui évoque une relation sensuelle avec quelqu’un d’autre. Ton rêve te souffle juste qu’il faut peut-être être parfois en contact avec une énergie masculine car elle est généralement plus sincère et directe que l’énergie féminine. Peut-être faut-il vitaliser tes relations.

Il y a un élément de contrôle (l’ego est conscient dans le rêve) que tu essayes de maintenir. C’est pourquoi tu es dérangée par l’arrivée de ta tante Mireille et de ton fils avec toutes leurs boites de jeu. C’est trop pour toi ! C’est perturbant et tu ne sais plus quel jeu est lequel… Et du coup du ne retrouves pas le Seul jeu que tu apprécies vraiment. On dirait qu’il n’est plus disponible puisque tu dis : « Je ne trouve plus le bon jeu ! »

Je ressens beaucoup de chaleur et de joie émanant de cette part du Moi qui demeure connecté à Y. Tu lui fais confiance implicitement puisque tu es « très heureuse de piquer un petit somme sur lui ». Et tu parles de ce souvenir incroyable (sa coupe de cheveux fascinante). Tu te souviens qu’étant petite, tu trouvais de la joie dans sa différence de petit gars à la coupe afro inhabituelle pour toi !

Donc finalement ton rêve stimule ton état d’éveil également puisque tu dis que tu es triste d’avoir quitté tes amis d’avant. Je crois que la Guidance est là !

Pour résumer, la guérison que t’offre ce rêve consiste à t’éveiller à comment tu pourrais te reconnecter avec tes amis d’enfance, qu’ils soient des hommes ou des femmes…

Une Guidance stimulante

Comme toujours, Jon termine son interprétation par « With Love ». Je trouve cela très stimulant et très aidant aussi. Pouvoir se référer à quelqu’un qu’on connait peu, à un « tiers » de confiance pour tenter d’évoluer régulièrement et de se développer personnellement est une chose fascinante qui relève vraiment de la résilience.

Et vous, qu’avez-vous pensé de cette interprétation ?

Elle m’a déjà ouvert des pistes de réflexion dont je parlerai probablement dans mon prochain livre…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Be the first to comment

Laisser un commentaire