Et te porter de nouveau …

DSCN6097

Voici deux mois que tu es parmi nous et que tu es venu bouleverser notre vie à tous les trois. Nous t’avons attendu longtemps, trop longtemps disait-on certains jours et puis tout est allé très vite sur la fin… Je t’ai porté allongée pendant 6 mois et quelques, puis tu es sorti, très rapidement, comme je te l’avais demandé le matin même, n’en pouvant plus de trainer ma bedaine et ces 25 kilos venus s’ajouter à mes 53 kilos d’origine… Papa est resté à la maison avec moi et voici 8 semaines que tout s’organise autour de toi, sage et calme baby boy Ashley. Bien-sûr, tu as des petites exigences et parmi elles, celle d’être beaucoup bercé, porté et materné. Alors plutôt que de lutter contre la nature qui peu à peu a su te faire passer du stade de nouveau-né (petit animal doté de réflexes archaïques à l’instar du fouissement qui te fait ramper vers mon sein et nous fait rire) à celui de bébé, nous avons choisi de te materner. Tous les parents n’ont pas le loisir de le faire mais comme nous sommes tous les deux à la maison, nous avons saisi cette chance. Allaitement exclusif, calage sur tes besoins et désirs : ce n’est pas te gâter trop, c’est faire de toi un petit être confiant de sa vie future. Alors voilà, après m’être plaint pendant les dernières semaines de ma grossesse porter ce gros ventre qui m’empêchait de dormir sur le mien justement, nous avons choisi – tous les deux cette fois – de te porter de nouveau.

Certes, j’ai un peu peur de cette immense écharpe qu’affichent la plupart des maternantes et qui n’était à mes yeux qu’un accessoire « bo-bo », il y a peu de temps.

Certes, j’ai un peu peur de cette immense écharpe qu’affichent la plupart des maternantes et qui n’était à mes yeux qu’un accessoire « bo-bo » il y a peu de temps. Et puis comment la nouer sans te faire prendre de risques? Comment t’habiller quand tu es dedans ? Et comment m’habiller moi ? Et si je tombais ? Après une grossesse alitée on tient bien mal sur ses jambes.

Et puis j’ai proposé le stage de portage à ton papa et il a été emballé car il aime déjà te porter contre lui (ce qui me fait un peu peur surtout quand il monte les escaliers en binôme avec toi!)

Alors voilà c’est fait ! Je me suis (un peu) ridiculisé comme toujours ou du moins j’ai exprimé pleinement mes angoisses de maman, devant un papa qui t’enroulait à 1m du sol dans ce long bout de tissu. Mon Dieu ! Et s’il t’avait fait tomber ! Donc j’ai passé les premières minutes du cours avec mes bras assurant Papa, juste au cas où… Jusqu’à ce que la formatrice me dise : « Il faut laisser le papa faire! Il faut lui faire confiance ! Bébé ne peut pas tomber! »

 

DSCN6101

DSCN6096

DSCN6095

DSCN6093

Je n’en ai pas mené large lorsque j’ai essayé le Sling, pourtant plus facile à nouer. J’ai eu très chaud, d’un seul coup ! Et toi tu étais là, carrément endormi au premier contact de nos peau. Tu n’auras pas vu grand chose de ces deux heures qui t’étaient consacrées mais peu importe.

Papa s’est senti libre de ses mouvements en te portant les mains dégagées, quant à moi (on s’en doute), malgré le Sling, j’avais encore les mains sous tes petites fesses rebondies, juste au cas où… C’est difficile de lâcher-prise car prévenir est un réflexe inné de maman. J’ai bien aimé le contact de ta peau contre moi et le fait que tu souris dans ton sommeil, bercé dans ce drôle de hamac corporel. Nous sommes repartis avec deux écharpes prêtées pour voir si nous avions envie de continuer de te porter ainsi.

Nous passerons, à mon avis, plusieurs mois à te transporter en te berçant dans nos écharpes respectives, celles que nous avons le mieux « senties ». Tout est une question de feeling. Nous sommes repartis avec les règles de sécurité. papa les a déjà assimilées, moi je relirai probablement une cinquantaine de fois le papier, hypocondrie oblige… La suite au prochain numéro…

 

L’écharpe Sling est dispo ici :

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Trackback / Pingback

  1. Quand massage il y a … | Le blog de Céline

Laissez un commentaire