Massage Lomi-lomi dansé : mode d’emploi

Comment pratiquer un massage Lomi-lomi dansé ?

 Cela fait plusieurs années que je peaufine ma pratique du Lomi-lomi nui dansé, véritable massage bien-être venu d’Hawaï. Bien sûr, comme dans toutes les disciplines, il est toujours possible d’évoluer, d’acquérir des mouvements supplémentaires et de les décliner.

Le massage Lomi-lomi "dansé" est exotique et relaxant!

Il n’existe pas, d’ailleurs, un unique massage Lomi-lomi nui dansé. Par ailleurs, la danse du masseur s’acquiert au fil de la pratique. J’ai fait le tour des blogs sur le sujet et je n’en ai pas trouvé un seul qui livre exactement au débutant la marche à suivre pour effectuer un Lomi-lomi. Un peu comme s’il y avait une omerta sur le sujet ! Je vous dévoile donc ici ma pratique, avec mes propres mots. Libre à vous de vous l’approprier. Traduire une technique manuelle personnelle en mots n’est pas aisé ! Aussi, n’hésitez pas à commenter cet article et à poser des questions. Je ne dis pas que c’est LA pratique idéale mais celle-ci vous permettra de saisir l’esprit de ce massage hawaïen fort relaxant…

 ♥ Recommandations

 Je précise que ce massage est un massage bien-être seulement et qu’il n’a absolument aucune visée thérapeutique ! Les massages à but thérapeutique s’effectuent chez le kiné (ce que je ne suis pas !) A vous de choisir sur qui vous le pratiquerez, vous êtes seul(e) responsable de cela. Veillez à ce que la personne n’ait pas de soucis de santé auparavant, ni de problèmes articulaires. Vous pouvez choisir pour le réaliser une huile créole ou une huile vanillée et de la musique lente si vous choisissez de pratiquer un massage de-stressant ou une musique hawaïenne plus rapide et une huile plus fruitée (agrumes) si vous souhaitez en faire un moment plus tonifiant. A vous de voir !

 ♥ Travail préparatoire de danse

Sur de la musique hawaïenne, le partenaire se place face à moi et nous effectuons ensemble quelques mouvements de la danse hula. Nous les effectuons lentement et progressivement. Je débute par de grands cercles du bassin puis par des cercles plus petits.

Un peu de Hula Hoop pour détendre l’ambiance !

Je propose aux personnes qui ne veulent pas « danser » d’utiliser (ou de tester) le super hula hup de massage que j’ai acheté. Je l’adore et je ne peux plus m’en passer (surtout qu’en plus d’affiner la taille il a un effet sur la rétention d’eau). Il est très ludique de plus ! Nous effectuons ensuite des salutations rituelles « plongées » (vers l’avant donc) en nous regardant puis des transferts de poids d’une jambe à l’autre pour prendre conscience de la symétrie du corps.

Quelques salutations rituelles "plongées"

Nous effectuons ensuite avec le bassin un 8 vertical (chaque hanche dessine la moitié du huit) et si le participant le souhaite nous continuons quelques minutes au rythme de la musique et en face à face avec un effet « miroir ». Cette étape est facultative pour le lomi-lomi classique, incontournable pour le lomi-lomi nui dansé. Je rappelle que chaque manœuvre est effectuée 3 fois à la suite. Le rythme est toujours 3/3 (3 gestes effectués 3 fois de chaque côté). Ce n’est pas précisé dans la description mais lorsque j’effectue de longues pressions glissées à deux mains, les mains montent l’une après l’autre. La pression montante est toujours plus forte que la pression descendante. Dans les glissés à deux mains j’utilise un maximum l’alternance paume / dos de la main. Lors du travail montant des avant-bras (quand je monte des fesses vers le dos) j’applique toujours le balancement dessous de l’avant bras / dessus de l’avant bras en alternance (ex : mon avant bras droit passe de paume à dos quand mon avant-bras gauche passe de dos à paume et ainsi de suite).

Vous comprendrez l’alternance paume/dos de la main ou intérieur/extérieur du bras en regardant cette vidéo. J’en ai visionné des dizaines mais celle-ci l’illustre parfaitement :

I. Travail côté dos

1) La connexion des souffles

Le partenaire est recouvert d’un paréo (ou d’une serviette fine). Il est allongé dans une position confortable.

Position de départ du masseur : sur le côté, épaules parallèles à la colonne vertébrale du partenaire.

Je pose une main sur le haut du crâne (pression) et une main sur le sacrum. Je prends plusieurs respirations. Il s’agit ici de se connecter avec le partenaire et de faire passer  mon souffle de vie dans son corps. Je développe progressivement la pression sur le sacrum. Notez qu’à partir d’ici chaque mouvement va s’effectuer 3 fois de chaque côté du corps (on commence toujours du côté inverse du cœur).

2) J’effectue un rocking du haut du corps jusqu’au sacrum. J’insiste bien sur chaque rocking. Je me penche à maximum sur le massé de façon à lui transmettre la pression de mon propre poids et non une pression musculaire des avant-bras qui ne serait pas assez profonde et surtout fatigante pour moi à la longue. Si vous n’utilisez pas votre poids vous n’obtiendrez que des « caresses » superficielles et vous ne tiendrez jamais plus d’une heure (un bon massage dure au moins une heure, hors travail préparatoire de danse).

3) Je stabilise le sacrum assez fortement d’une seule main à plat. La main englobe le plus possible cette zone. Puis j’effectue un rocking descendant les jambes. Je pose une main après l’autre (une main sur la jambe gauche et quand elle se lève une main sur la jambe droite). Je descends ainsi jusqu’aux chevilles. Je découvre le dos seulement.

Travail du haut du corps (côté 1)

1) J’effectue tout d’abord des cercles concentriques sur le dos, des deux côtés pour un bien-être général. Je vais de la taille vers les épaules. Notons que ce n’est qu’au début du massage que je travaille le dos dans ce sens.

2) J’effectue des pressions glissées toujours concentriques mais cette fois avec les avant-bras et je reviens par les bras du massé.

3) Je dois maintenant remonter de manière à me tenir à la tête du partenaire. Mon but est que mon visage soit donc « face » au sien. Vous imaginez bien que je ne peux pas lâcher brutalement le corps du massé (je dois toujours garder un contact). Je remonte donc en pattes de chat. Je pose une main après l’autre et je compresse. J’expire profondément à chaque pression pour donner une bonne force à ce geste.

Je me mets à la tête du partenaire.

Position du masseur : Epaules perpendiculaires à la colonne du massé. Face à face.

4) J’effectue des pressions glissées rectangulaires avec mes mains sur tout le haut du corps en partant au niveau du cou et jusqu’au bas de la colonne vertébrale. Je reviens par les flancs en maintenant la pression et en la tirant fortement vers moi. Je prolonge les mouvements dans les avant-bras si la position qu’a choisi le massé le permet (il faut donc que ses bras soient vers l’avant ou sous sa tête mais non le long du corps).

5) Je fais la même chose avec mes avant-bras cette fois (grandes pressions glissées rectangulaires) j’utilise la partie allant du coude au bout de mes doigts.

Pressions glissées des avant bras. Ici la main est relevée mais dans le lomi-lomi elle doit être plate et englobante.

6) Je dessine de mes mains de grands cercles de l’intérieur vers l’extérieur sur tout le dos (bras compris) avec retour obligé par les bras.

7) Je dessine maintenant des cercles concentriques progressifs sur le haut du corps : un petit, un moyen, un grand. La pression est forte quand je vais vers les fesses, plus légère lorsque je reviens vers la tête.

Travail des omoplates

1) J’imprime des cercles rapides sur les omoplates dans un sens puis dans l’autre. Les deux omoplates en même temps. La main bien à plat.

2) Omoplate (une seule à la fois) : J’effectue une pression glissée en utilisant la tranche de ma main, je suis le contour de l’omoplate.

3) J’effectue une pression glissée du côté de la main le long de la colonne, la seconde main suit puis à la moitié du dos c’est l’avant bras qui prend la relève.

Travail global du dos du cou vers la taille

1) J’effectue un « Praying » (mains jointes et entrelacées)  et j’effectue 3 pressions glissées des talons des mains le long de la colonne vertébrale, j’imprime des vaguelettes (ou des zig zag) et je reviens en rectangle sur les côtés du thorax. Je fais un côté puis l’autre.

Je me repositionne derrière le partenaire (je ne suis donc plus face à lui, à son visage)

Position du masseur : sur le côté, épaules obliques à la colonne vertébrale du massé

2) J’effectue un glissé-appuyé toujours au niveau des omoplates. Les deux côtés en même temps.

Position de départ du masseur : sur le côté, épaules parallèles à la colonne vertébrale du partenaire.

 3) Je reste sur le côté et j’effectue des glissés des 2 mains à plat en 8 horizontaux des fesses jusqu’aux épaules mes avants bras et mes mains sont jointes.

4) J’effectue maintenant des petits 8 avec les mains jointes au niveau des sacro iliaque (haut des fesses). Un côté puis l’autre.

5) J’effectue un glissé le long de la colonne, une main glisse l’autre reste au sacrum et imprime une bonne pression.

Travail des omoplates

1) J’effectue un rocking de l’avant-bras au niveau de l’omoplate. Ici je masse avec mon coude et je fais balancer puis tourner mon poignet. Le balancement du poignet est bien marqué pour que le mouvement se répercute et dénoue les tensions musculaires éventuelles.

Pression par balancement du poignet

2) Je dessine des cercles des avant-bras des épaules aux fesses.

3) Une fois au niveau des fesses j’effectue un rocking fessier avec le coude un côté puis l’autre. Une main reste sur le sacrum, stabilisé.

4) Je fais maintenant glisser mon coude du milieu de la colonne jusqu’au cou, sur les côtés. L’un après l’autre.

5) Arrivée aux omoplates, je reprends le travail sur leur contour avec la tranche de la main.

6) J’effectue maintenant un glissement du coude le long de l’omoplate. J’appuie de plus en plus.

 

Travail et pétrissage des bras

1) J’effectue des frictions sur le bras (petits ronds avec les pouces) et ce du coude jusqu’à la main.

2) J’effectue un « pétrissage » en pression glissée des avant-bras sur tout le bras du partenaire puis des petits mouvements courts sur 5 cm (fluides). Je malaxe tout le bras maintenant par des mouvements rapides et plus prononcés.

Pétrissage des bras

Travail sur le bras relevé

1) Je pose le bras du partenaire légèrement en dehors de la table de massage et j’effectue avec les pouces des petits mouvements circulaires alternés de l’épaule à la main.

Travail sur la taille

1) Je m’occupe désormais de la taille du partenaire en effectuant tout simplement des pressions glissées du coude aux talons des mains sur les côtés de la taille. Pour être plus précise : ce sont des mouvements de glissement effectués avec la tranche de mon avant-bras.

2) J’effectue un léger effleurage jusqu’à me positionner 5 cm sous l’aisselle.

 Travail sur le cou

1) J’effectue ce même geste de glissement sur le cou.

 Travail sur le teres minor

1) J’effectue de nouveau des va et viens de l’avant bras total (alternance tranche / à plat) sur le teres minor

2) Je termine par un effleurage du bras. Je pose ma paume sur celle du participant. Je ne lâche pas la main et j’effectue maintenant tout ce travail de l’autre côté du corps.

Ici je reprends donc tout le travail à savoir :

Travail du haut du corps (côté 2)

1) Je dois maintenant remonter de manière à me tenir à la tête du partenaire. Mon but est que mon visage soit donc « face » au sien. Vous imaginez bien que je ne peux pas lâcher brutalement le corps du massé (je dois toujours garder un contact). Je remonte donc en pattes de chat. Je pose une main après l’autre et je compresse. J’expire profondément à chaque pression pour donner une bonne force à ce geste.

Je me mets à la tête du partenaire.

Position du masseur : Epaules perpendiculaires à la colonne du massé. Face à face.

2) J’effectue des pressions glissées rectangulaires avec mes mains sur tout le haut du corps en partant au niveau du cou et jusqu’au bas de la colonne vertébrale. Je reviens par les flancs en maintenant la pression et en la tirant fortement vers moi. Je prolonge les mouvements dans les avant-bras si la position qu’a choisi le massé le permet (il faut donc que ses bras soient vers l’avant ou sous sa tête mais non le long du corps).

3) Je fais la même chose avec mes avant-bras cette fois (grandes pressions glissées rectangulaires) j’utilise la partie allant du coude au bout de mes doigts.

4) Je dessine de mes mains de grands cercles de l’intérieur vers l’extérieur sur tout le dos (bras compris) avec retour obligé par les bras.

5) Je dessine maintenant des cercles concentriques progressifs sur le haut du corps : un petit, un moyen, un grand. La pression est forte quand je vais vers les fesses, plus légère lorsque je reviens vers la tête.

Travail des omoplates

1) J’imprime des cercles rapides sur les omoplates dans un sens puis dans l’autre. Les deux omoplates en même temps. La main bien à plat.

2) Omoplate (une seule à la fois) : J’effectue une pression glissée en utilisant la tranche de ma main, je suis le contour de l’omoplate.

3) J’effectue une pression glissée du côté de la main le long de la colonne, la seconde main suit puis à la moitié du dos c’est l’avant bras qui prend la relève.

Travail global du dos

1) J’effectue un « Praying » (mains jointes et entrelacées)  et j’effectue 3 pressions glissées des talons des mains le long de la colonne vertébrale, j’imprime des vaguelettes (ou des zig zag) et je reviens en rectangle sur les côtés du thorax. Je fais un côté puis l’autre.

Je me repositionne derrière le partenaire (je ne suis donc plus face à lui, à son visage)

 Position du masseur : sur le côté, épaules obliques à la colonne vertébrale du massé

2) J’effectue un glissé-appuyé toujours au niveau des omoplates. Les deux côtés en même temps.

Position de départ du masseur : sur le côté, épaules parallèles à la colonne vertébrale du partenaire.

 3) Je reste sur le côté et j’effectue des glissés des 2 mains à plat en 8 horizontaux des fesses jusqu’aux épaules mes avants bras et mes mains sont jointes.

4) J’effectue maintenant des petits 8 avec les mains jointes au niveau des sacro iliaques (haut des fesses). Un côté puis l’autre.

5) J’effectue un glissé le long de la colonne, une main glisse l’autre reste au sacrum et imprime une bonne pression.

Glissé du coude le long de la colonne, l’autre main suit à plat

Travail des omoplates vers les fesses

1) J’effectue un rocking de l’avant-bras au niveau de l’omoplate. Ici je masse avec mon coude et je fais balancer puis tourner mon poignet. Le balancement du poignet est bien marqué pour que le mouvement se répercute et dénoue les tensions musculaires éventuelles.

2) Je dessine Cercles des avant-bras des épaules aux fesses.

3) Une fois au niveau des fesses j’effectue un rocking fessier avec le coude un côté puis l’autre. Une main reste sur le sacrum, stabilisé.

4) Je fais maintenant glisser mon coude du milieu de la colonne jusqu’au cou, sur les côtés. L’un après l’autre.

5) Arrivée aux omoplates, je reprends le travail sur leur contour avec la tranche de la main.

6) J’effectue maintenant un glissement du coude le long de l’omoplate. J’appuie de plus en plus.

 Travail et pétrissage des bras

1) J’effectue des frictions sur le bras (petits ronds avec les pouces) et ce du coude jusqu’à la main.

2) J’effectue un « pétrissage » en pression glissée des avant-bras sur tout le bras du partenaire puis des petits mouvements courts sur 5 cm (fluides). Je malaxe tout le bras maintenant par des mouvements rapides et plus prononcés.

Travail sur le bras relevé

1) Je mets le bras du partenaire en dehors de la table et j’effectue avec les pouces des petits mouvements circulaires alternés de l’épaule à la main.

Travail sur la taille

1) Je m’occupe désormais de la taille du partenaire en effectuant tout simplement des pressions glissées du coude aux talons des mains sur les côtés de la taille. Pour être plus précise : ce sont des mouvements de glissement effectués avec la tranche de mon avant-bras.

2) J’effectue un léger effleurage jusqu’à me positionner 5 cm sous l’aisselle.

 Travail sur le cou

1) J’effectue ce même geste de glissement sur le cou.

 Travail sur le teres minor

1) J’effectue de nouveau des va et viens de l’avant bras total (alternance tranche / à plat) sur le teres minor

2) Je termine par un effleurage du bras. Je pose ma paume sur celle du participant. Je ne lâche pas la main

————————————————————————

Transition en vue de travailler maintenant de manière plus poussée les jambes

1) Je passe subtilement au travail des jambes sans lâcher la main du participant. Ensuite je viens effectuer des deux mains (l’une sur l’autre) un rocking sur le sacrum.

2) Je descends en pattes de chat (pressions) jusqu’aux pieds. Je découvre 1 jambe. J’effectue le travail sur une jambe tout d’abord (celle qui est à l’opposé du cœur).

Travail de la jambe 1

1) J’effectue une pression glissée de l’avant bras de la cheville jusqu’en haut des cuisses sur la face externe.

2) Je fais la même chose sur la face interne.

Travail de la jambe levée

1) Je soulève la jambe et je lui fais faire des flexions. En même temps je masse le pied par pression avec mon poing (allez y doucement certains n’aiment pas du tout qu’on leur touche la voûte plantaire !)

2) Je fais faire maintenant des mouvements circulaires au mollet et en même temps je masse la cuisse de l’autre main. Il faut ici effectuer un vrai travail de synchronisation.

3) Je repose la jambe et j’effectue de grandes pressions glissées en « Praying ».

Travail du pied

1) Je m’attarde sur le pied par un glissé de l’avant bras (mouvement d’aller et vient) sous la voûte plantaire. 3 mouvements (comme toujours) très lents. Puis 3 moins lents et 3 rapides.

2) Je reprends les pressions circulaires sous le pied avec mon poing bien fermé. J’y vais avec délicatesse.

3) Je repose la jambe et j’effleure de la cheville à l’épaule.

Travail des demi-mollets

1) J’effectue un nouvel effleurement des demi-mollets à la cheville.

Je recommence tout cela de l’autre côté ce qui donne :

Travail de la jambe 2

1) J’effectue une pression glissée de l’avant bras de la cheville jusqu’en haut des cuisses sur la face externe.

2) Je fais la même chose sur la face interne.

Travail de la jambe levée

1) Je soulève la jambe et je lui fais faire des flexions. En même temps je masse le pied par pression avec mon poing (allez y doucement certains n’aiment pas du tout qu’on leur touche la voûte plantaire !)

2) Je fais faire maintenant des mouvements circulaires au mollet et en même temps je masse la cuisse de l’autre main. Il faut ici effectuer un vrai travail de synchronisation.

3) Je repose la jambe et j’effectue de grandes pressions glissées en « Praying ».

Travail du pied

1) Je m’attarde sur le pied par un glissé de l’avant bras (mouvement d’aller et vient) sous la voûte plantaire. 3 mouvements (comme toujours) très lents. Puis 3 moins lents et 3 rapides.

2) Je reprends les pressions circulaires sous le pied avec mon poing bien fermé. J’y vais avec délicatesse.

3) Je repose la jambe et j’effleure de la cheville à l’épaule.

Travail des demi-mollets

1) J’effectue un nouvel effleurement des demi-mollets à la cheville.

————————————————

Transition

Je recouvre le participant du paréo. J’enlèverai le paréo au fur et à mesure des parties à travailler. Je suis sur le côté.

 Position du masseur : sur le côté, épaules parallèles à la colonne vertébrale du massé.

 Je remonte en pressions pattes de chat sur les deux jambes, en alternance, je travaille sur les fessiers et le dos. Puis je passe à la tête du partenaire et je reprends le travail du dos, des épaules vers la taille.

Reprise du travail du dos des épaules vers la taille

1) De nouveau j’effectue des pressions circulaires glissées des avant-bras en « plongée ». Les deux mains se joignent et je plonge d’un côté de la colonne puis de l’autre. Retour par les cotés du thorax avec une pression forte.

 Reprise du travail du cou :

1) Je lie mes deux mains et je frictionne le cou.

Travail du crâne

1) Je masse le crâne avec mes doigts.

2) Je « repasse » le front de mon poing fermé, avec la tranche de la main.

3) Avec mes pouces, je masse les sinus.

Le partenaire se retourne.

 II. Travail sur le corps allongé de face.

Travail de la jambe 1

1) J’effectue des pressions glissées des avants bras sur la face interne de la cuisse.

2) Même travail sur la face externe.

3) J’effectue des Pressions glissées croisées des chevilles aux cuisses. Le croisement a lieu aux genoux et donc au dessus du genou uniquement.

Je travaille maintenant la seconde jambe ce qui donne :

1) J’effectue des pressions glissées des avants bras sur la face interne de la cuisse.

2) Même travail sur la face externe.

3) J’effectue des pressions glissées croisées des chevilles aux cuisses. Le croisement a lieu aux genoux et donc au dessus du genou uniquement.

Travail de la jambe, masseur sur tabouret

1) Je pose mon genou sur la table et je pose la jambe du participant sur la mienne. Je me retrouve face à une jambe en forme de V donc. J’effectue des pressions glissées des avant bras qui partent de la pointe du V pour aller aux extrémités, simultanément d’un côté et de l’autre. Excellent pour chasser la peau d’orange.

2) Je reviens à la tête du massé. Je fais glisser mes avant-bras sur ses pectoraux.

Je refais le travail de l’autre côté, ce qui donne :

1) Je pose mon genou sur la table et je pose la jambe du participant sur la mienne. Je me retrouve face à une jambe en forme de V donc. J’effectue des pressions glissées des avant bras qui partent de la pointe du V pour aller aux extrémités, simultanément d’un côté et de l’autre.

Travail du ventre

1) J’effectue une danse des vagues sur le ventre avec mes deux mains l’une sur l’autre

2) Je « zigzag »du plexus solaire au nombril, avec un retour par la taille (pression glissée des mains)

3) J’effectue un dernier glissé des avant bras sur les côtés de la taille.

 Travail sur le visage :

1) J’effectue une pression glissée sur les joues du partenaire avec les avants bras qui partent en V.

2) Effleurage des bras. Le massage est terminé.

Note : Ma musique a duré 1h20 environ et je ne me suis pas arrêtée pas avant la fin.

Photos: Edbockstock, Tomas del Amo, Kacpura, Konstantin Tavrov, Martin Valigursky, Fotolia.

Pour aller plus loin

Lomi Lomi Nui.

Table de Massage Pro Luxe, pliante Confort, beaucoup d’accessoires, creme

Rendez-vous sur Hellocoton !