Fashion week diary # 2 : « Ken Okada, dame de pluie … »

okada-header5La fashion week se déroule à vitesse V, un peu à l’instar d’un somptueux rêve de petite-fille… Défilés, essayages, jolies rencontres… Et bientôt on oublierait presque qu’en ce second jour de festivités mode, Paris est bel et bien sous la pluie! La veille nous avions eu un temps radieux et je m’étais même permise d’effectuer un peu de shopping printanier au Marais, entre deux events, mais là comme j’ai oublié mon parapluie, j’ai du en acheter un de toute urgence afin de ne pas arriver au défilé Ken Okada totalement détrempée. Finalement la déco s’y serait prêté: grandes baignoires, vasques, vases remplis d’eau de pluie et de plantes tortueuses. Ken Okada, dame de pluie, a placé sa nouvelle collection sous le signe de l’eau !

 IMG_3638

Derrière un cocon en papier blanc opaque froissé, les mannequins se préparent, c’est l’attente, canalisée par un petit café. Il faut dire qu’il est tôt, à peine 8h30 quand Boffi Bains, le lieu sélectionné par la créatrice pour le défilé, ouvre ses portes.

IMG_3644

Meubles clairs, design et minimalistes agrémentés de quelques vases garnis en fleurs aquatique, le décor est planté… Et Ken Okada, célèbre pour ses chemises intemporelles et romantiques prend son envol pour de nouveaux horizons: elle va nous présenter ici une collection légère, volatile, onirique… Nouvelles matières en plus du coton, sa texture fêtiche : tweed, plastiques et tissus tout en transparence, entre brillance et opacité. Je raffole des silhouettes très « Moebiusiennes » des mannequins… Quelques clichés de mes pièces favorites… Repérage oblige!

IMG_3659
La chemise est toujours présente dans la dernière collection mais elle migre vers la tunique légère se passant de jupe. Bref, c’est une pièce leader à part entière cette fois encore même si elle a tendance à s’estomper de la collection Automne-hiver 2014/2015.
IMG_3660
L’étole, rigide, s’habille de brillance et se porte façon trench.
IMG_3669
Superposition d’épaisseur de plastique dont certaines sont imprimées, d’autres siglées de la marque.
IMG_3670
Du prune, du chair, de la transparence…
IMG_3671
La coiffe Okada, comme un cocon léger… Evanescence de la matière…

IMG_3677

IMG_3687
Une rose, des fleurs aquatiques et une coiffe très lumineuse…
IMG_3688
Dandy, sobre et androgyne… Des lignes épurées, toutes en souplesse. Un tombé incroyable !
IMG_3691
Le nœud est présent dans la nouvelle collection Okada, nous en reparlerons bientôt.

IMG_3698

IMG_3700

IMG_3710
Un imper-par-dessus comme un cocon…
IMG_3719
Une silhouette qui aurait inspiré feu Moebius.
IMG_3728
Une étrange ballerine, on adore !

IMG_3730

IMG_3735

IMG_3753

IMG_3754

IMG_3768

IMG_3773
Un chemisier nude, tout en transparence, boutonné dans le dos. La perfection faite chemise… et une pièce vraiment remarquable selon moi.

IMG_3790

IMG_3792

IMG_3794
Tweed pastel et irisé, une douceur incroyable…
IMG_3808
Une veste arty, or et noir.

IMG_3809

IMG_3823

IMG_3825

IMG_3826

IMG_3828

IMG_3838
Ken Okada, entre la rigueur et l’onirisme, on en redemande, c’est certain! On comprend mieux pourquoi la créatrice habille les danseurs de l’Opéra de Paris, un univers à la fois rigoureux et féerique…

 « Ken Okada: Dame de pluie », article et photos Céline Schmink.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !