Mes Hipsters contre tes Yuccies …

hipsters-or-yuccies1

Les Yuccies : le nouvel ordre Hipster ?

Les gens ont une image plutôt étroite de la tendance Hipster … Pourtant chacun de nous peut devenir Hipster selon ses aspirations et en conservant sa personnalité profonde. Il y a la Tendance et il y a le reste… Les Hipsters ont le plus souvent cette capacité à s’intégrer dans chaque sous-culture. Ils trimballent véritablement une imagerie marquante : dans ce « bagage » culturel, certains signes de reconnaissance ont été adoptés par les masses, je pense aux tattoos dragons, aux longues barbes à la ZZ Top aux cheveux bleus etc. Côté job, on les retrouve serveurs dans des bars trendy mais le plus souvent les hipsters rêvent de devenir musiciens, artistes et écument les expositions d’art contemporains. La mode Hipster a vu naître une nouvelle vague d’artistes portés par Etsy (« It’s so Etsy! »), hélas pas toujours bons ni spécialistes de leur domaine, on ne s’invente pas artiste, c’est une prédisposition que l’on porte en soi à la naissance… Pour certaines Hipsters girl, un bout de tissu, du fil et une aiguille destinés à coudre tant bien que mal un doudou grungy ou un nœud de papillon raté suffit à se dire « artiste »… D’où l’exaspération de certains créateurs dont la couture est vraiment la profession. Non la barbe ne fait pas l’artiste, ni le gilet en daim à longues franges ou le cabas siglé « Notting Hill ». Beaucoup de jeunes citadins tentent de suivre la mode hipster affichant volontiers leurs lunettes rondes à la Lennon et des chandails bruts, définitivement si oversized… Pour parfaire la touche Hipster on devient végétarien, on écoute du rock Indie et bien-sûr on chine Vintage… Dans cette gentille sphère on ne peut plus « m’as-tu-vu? », émerge pourtant le nouvel ordre Hipster qui en a assez de subir les fins de mois difficile de la Dolce Vita et de la Bohème : le clan Yuccie !

Le Yuccie ou le mix parfait entre le yuppie ambitieux et le hipster trop craquant !

Le Yuccie est la combinaison entre yuppie ambitieux et hipster attendrissant. Les Yuccies ont recueilli l’étincelle créative des hipsters et ont appris par cœur le sympathique mantra de la réussite des yuppies. Les attributs définissant les yuccies ?  En plus des lunettes rondes de soleil, ils portent leurs jeans usés très haut sur la taille, des sacs à dos used et de grands chandails parfois superposés. Mais rien n’est purement défini, heureusement… Leur terrain de jeu côté Musique est, bien-sûr, Spotify. Leur nourriture de prédilection se shoppe dans les camions et les caravanes (food trucks) à l’instar de la crème glacée et des beignets… Les choix professionnels des Yuccies se portent sur l’IT entreprenariat ou le blogging. Cette population urbaine fait bien entendu partie de la tribu hipster dans laquelle elle est à peu près à l’aise et peut s’intégrer. La population « jeune créatrice urbaine » est très similaire aux hipsters dans les goûts et les couleurs. Alors qu’est-ce qui rend le Yuccie si « classe à part » ? Fondamentalement, il a ajouté 50 nuances de millions de dollars au clan Hipster. Oui les Yuccies aiment l’argent et le succès ! Cette population entretient d’ailleurs a une longue histoire d’amour avec les noms de marque, les bijoux et les voitures de luxe. Cette tribu urbaine se compose en grande partie de la génération Y qui est non seulement déterminée à poursuivre ses rêves, mais aussi de gagner de l’argent à profusion… Mes Hipsters contre tes Yuccies ?

Un fort sentiment d’accomplissement

Non les Yuccies ne rêvent pas pendant des années de devenir riches car ils sont dans l’action et accèdent rapidement à ce rêve ! S’ils ont la tchache et sont chanceux, ils ne termineront pas autrement, surtout ceux qui considèrent mal l’université où les rêves et les aspirations sont étouffés dans l’œuf. Après l’obtention du diplôme de base, ils poursuivent rarement un cheminement de carrière classique… Alors, que font-ils? Sont-ils des dieux et des déesses qui ont enfoui en eux des trésors mythiques? Non mais ce sont, au fond, des gourous de l’entreprenariat au pouvoir de l’économie et de l’autonomie. Leur but premier est d’atteindre un fort sentiment d’accomplissement, l’autorité et le leadership !

C’est vrai que chez nous il y a une forte tendance à coller des étiquettes aux jeunes générations qui se développent en un temps et un lieu précis. Après les hippies, les punks populaires, les yuppies et les hipsters – voici une nouvelle classe de créatifs avertis rompus aux nouvelles technologies. Mark Zuckerberg mène probablement cette population à l’instar d’un fabuleux motivateur, mieux d’un Mentor! Oui les Yuccies plongent dans l’océan de la richesse grâce à leur créativité toute puissante. Leur fort esprit d’entreprise les pousse à mettre en œuvre leurs propres idées plutôt que de travailler selon les plans des autres et d’accomplir une routine métro-boulot-dodo usante et peu épanouissante …

De véritables touche à tout …

Les médias sociaux ont joué un rôle considérable dans le développement de la culture Yuccie. L’enthousiasme d’initier le changement dans la classe Hipster a donné naissance à cette nouvelle culture Yuccie. L’économie qui se noie et les offres et possibilités d’emploi très limitées actuellement ont permis aux Yuccies d’exacerber toute leur créativité et de prospérer. Oui les Yuccies sont de véritables touche-à-tout qu’on retrouve dans de nombreux domaines. Ils sont auto motivés et optimistes. Ce sont des rêveurs qui passent à l’action contrairement aux hipsters plus ironiques et probablement moins ancrés dans la Réalité …

Par Céline Schmink et Mary Adams

Lire la version anglaise ICI

Rendez-vous sur Hellocoton !