J’ai fait appel à un Branding consultant

Mon constat

Il y a quelques années mon mari a monté une maison d’édition. J’en ai été la co-créatrice et lorsqu’il a décidé de trouver un emploi salarié, j’ai repris cette entreprise. Elle a duré jusqu’à maintenant, presque 7 ans au total. Mais le marché évoluant très vite avec l’avènement du e-book et du Kindle, j’ai ressenti le besoin de changer. J’ai continué d’éditer des livres ces trois dernières années avec le sentiment que la structure n’était plus adaptée à ce marché de plus en plus rapide, exigeant et « geekisant ». De plus, l’entreprise se situait sur le segment spirituel ce qui ne correspondait plus vraiment au contenu que j’éditais, ni à mes convictions, le contenu actuel étant bien plus porté sur le « How to do ? » et sur le Développement personnel. Il y a quelques jours, j’ai donc décidé de fonder une nouvelle maison d’édition, plus moderne, plus adaptée à ce qui se fait maintenant. Pour mon dernier livre déjà, j’avais fait appel à un graphiste américain afin d’avoir des outils graphiques plus percutants qui s’adaptent aussi au marché canadien. Le résultat, une couverture originale mais surtout répondant EN TOUT POINT à ce que j’avais demandé. Bien entendu ce livre figure dans la collection Développement personnel de l’ancienne maison d’édition. Mais il n’en reste pas moins que sa couverture est très vendeuse…

Pourquoi faire appel à un Branding consultant ?

Personnellement j’écris mes livres et je les édite, avec les ouvrages d’autres auteurs parfois. J’ai une double carrière puisque je suis également auteur-compositeur. Actuellement je travaille sur mes 3 prochains ouvrages et comme je suis aussi la maman d’un grand garçon de 11 ans et d’un petit de 11 mois, je ne vous cache pas que je manque cruellement de temps. Toute ma matière grise est occupée par les enfants, la concrétisation de mes chansons et l’écriture de mes livres et kindles. Lorsque j’ai un petit regain d’inspiration – comme en ce moment – je le consacre davantage à l’écriture qu’à des taches connexes comme celles-ci : trouver le bon nom pour ma nouvelle entreprise, trouver le bon logo, remplir la paperasse qui va avec etc.
L’effervescence créative n’a pas que du bon car parfois elle vous inhibe dans les taches les plus communes. C’est pourquoi la tête dans 3 bouquins et dans un nouvel album studio en préparation, j’ai préféré faire appel à un Branding consultant pour définir le nom de ma maison d’édition. Parfois il est bon d’être créatif pour soi, et d’autres il vaut mieux prendre du recul et écouter les propositions d’un tiers. La prise de recul et l’aide conférées par un professionnel impliqué sont appréciables. De plus s’il veut retravailler pour vous le Branding Consultant a tout intérêt à assurer…

Pourquoi avoir choisi un Branding consultant américain ?

Il y a quelques années, lassée de me prendre la tête avec des musiciens français (attention, il y en a des supers, ne faisons pas de généralités), lassée qu’on tente de me vendre du « consulting musical » à 2000 euros la petite presta quand je recherchais seulement du studio, du mix et du mastering, je me suis tournée vers les USA où j’ai terminé mon premier album. Là-bas, pas de blablas ! On se limite à : « Dis-moi ce dont tu as besoin » et « C’est tant de dollars… ». On a ce pour quoi on a payé, de façon concise et précise. On a un nombre de révisions donné à l’avance. On sait où on va. En France lorsque j’ai cherché un Branding consultant on a tenté de me vendre (dans le désordre) : du brain storming, des cartes de visite, un dossier de presse etc. Je précise que mon métier d’origine est Chef de publicité et infographiste et que j’ai été journaliste pendant 12 ans pour les magazines. Donc si je demande du Branding consulting, je ne m’attends pas à recevoir une presta d’Infographie ou de Communication rédactionnelle à l’arrivée ! Cela je peux le faire moi-même ça va de soi ! Et quelqu’un qui se nomme Branding consultant et qui vend de la carte de visite ça m’horripile !

Donc aux USA j’ai payé pour une presta de Name branding et j’ai eu du Name branding, pour une somme 50 fois inférieure à ce qu’on me demandait ici. Cela vous laisse rêveur ? Moi aussi, croyez-moi ! Ici j’ai trop eu à faire à des pseudo-créatifs dotés de « Master de ceci ou Master de cela » (entendez Master de Rien du tout ou de Peu de chose) délivrés par des écoles archi privées non reconnues. Ainsi, j’ai même croisé dans mes pérégrinations créatives un « designer » soi-disant diplômé d’une grande école de design qui pensait qu’Andy Warhol était… un tatoueur parisien implanté dans le Marais ! Vos yeux vous piquent ? Moi aussi ! Donc je ne me fie JAMAIS aux diplômes niveau Créativité, ou aux « parchemins » devrais-je dire… Déception quand tu nous tiens !

Mon « cahier des charges »

Même pour une simple recherche de nom, j’ai monté un petit cahier des charges tenant sur une feuille A4. Il me fallait un nom qui traduise :
1) Le développement personnel
2) Le bien-être et le confort d’une vie réussie
3) L’encouragement
4) La chaleur
5) Le sérieux et la modernité à la fois
6) Un côté « mimi » pour s’adresser à la femme, mais pas trop quand même. Je ne suis pas sur un segment « enfantin » !

Enfin je souhaitais un nom plutôt anglais vu que je prévois de traduire mes ouvrages.

branding-consultant

Une nouvelle étape

Aujourd’hui, j’ai reçu une liste d’une dizaine de noms de marque vérifiés et dont le .com est libre. Au premier abord j’en ai écarté 9 que je n’aimais pas du tout et qui me semblaient sans intérêt ! Il n’en restait qu’un qui me plaisait et semblait correspondre au concept novateur mais chaleureux que je souhaite créer. Comme j’avais droit à des modifications, j’ai demandé à mon Branding consultant de ne travailler que sur celui-là. Quelques heures plus tard j’ai reçu LA proposition qui me plaisait. Simple, concise, chaleureuse avec un sens caché forcément ! Je me sens plus motivée que jamais et je me suis tournée vers une infographiste, cela va vous sembler étrange, spécialiste de l’immobilier. Pourquoi ? Parce que je veux avant tout que le lecteur ressente que cette Maison d’édition pourrait être aussi un formidable lieu de vie, un foyer sans soucis, sans problèmes ou règne le développement personnel et l’amélioration de soi. Et cela, un infographiste spécialiste de l’immobilier saura parfaitement le faire ressentir.

Pour l’instant je suis pleine de motivation. Je regroupe tous les outils de communication qui me serviront prochainement. Pourvu que ça dure !

Dans quelques mois je lancerai donc ma propre maison d’édition spécialisée en Développement personnel et en Organisation de vie. Je vous en reparlerai, bien-sûr, car c’est un gros challenge pour moi !

A bientôt !

 

Céline

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Trackback / Pingback

  1. La création d'une maison d'édition numérique et papier 2.0

Les commentaires sont fermés.