Conseils pour retenir sa chorégraphie de Zumba ou de danse

Certaines élèves se plaignent d’avoir du mal à retenir les chorégraphies de Zumba ou de danse moderne, même les très faciles. Il faut dire que le manque de concentration est un peu le fléau de notre époque… Je donne toujours quelques conseils avant le cours à celles qui n’ont jamais dansé ou qui n’ont pas du tout l’oreille musicale.

Conseil 1 Se relaxer

 En Zumba comme en danse moderne et même en salsa ou en butoh, il est préférable de commencer à danser en étant totalement relaxé. La relaxation doit être mentale et physique. Il faut chercher à éliminer les tensions. Certaines de mes élèves ont pris la bonne et saine habitude d’arriver un peu avant le cours et d’effectuer quelques exercices de relaxation : je conseille de relaxer le front, les tempes, l’arrête du nez, la mâchoire en y pensant puis en expirant à fond lorsqu’on passe à une autre partie du corps. Viennent en suite les épaules, le torse, le bassin, les jambes puis les bras. Celles qui souhaitent plus de détails sur les exercices de relaxation peuvent consulter ce livre.

Conseil 2 Bien écouter la musique

Une musique actuelle se compose d’une introduction, de couplets qui diffèrent, d’un refrain (toujours le même), d’un final mais aussi de « ponts » (passages que l’on ne peut pas classer dans les couplets car ils n’ont généralement pas le même nombre de « pieds »). Les ponts peuvent être parlés, « rappés », « slamés » ou relever du hip-hop, de la salsa, d’une musique latine etc. Certains peuvent se reproduire plusieurs fois sur la composition musicale, d’autres non. A chaque élément de la musique un pas ou une variation de pas est associé. Il vous faut donc écrire sur une feuille comment se décompose la chanson (intro, couplet, refrain, pont…) puis en face écrire le pas ou la variation associée et bien en prendre conscience à l’écoute.

Conseil 3 Moyens mnémotechniques

Si vous n’y arrivez toujours pas, prenez un mot de chaque passage et associez le à une variation, quand vous l’entendrez arriver dans la musique vous n’aurez qu’à exécuter la variation. Au fur et à mesure cela viendra spontanément. N’hésitez pas à copier les paroles dans une colonne et à noter le nom du mouvement intervenant à côté.

Conseil 4 N’intellectualisez pas la danse !

Il faut être « dedans » à  l’instant présent. Ne pensez ps à ce qui arrive après, c’est la musique qui vous le dit!

Conseil 5 Soyez là, vraiment!

Si votre esprit virevolte et que vous pensez en dansant à vos courses de demain ou à un projet quelconque, vous n’êtes pas présent à ce que vous faites. Si vous ne savez pas être présent aux choses, forcez vous, chaque matin à effectuer un geste simple sans penser à autre chose (ex : lavez vous les dents en constatant tout ce que vous faites : ressentez le contact du dentifrice dans votre bouche, ressentez l’eau fraiche etc.) En bref soyez sur les sens et non sur la pensée… Cela aide énormément car en danse vous devez être sur vos sens (écoute, vue etc.)

Conseil 6 Refaites, encore et encore en vous souciant de la technique

Brassens a dit : « Sans technique, le talent n’est qu’une mauvaise habitude! » et c’est vrai. Il n’y a pas un don pour telle ou telle chorégraphie mais une technique doublée de travail et de répétitions. C’est en refaisant des dizaines de fois que tout coulera de source. Même quand vous passez à une autre chorégraphie, refaites régulièrement les anciennes sinon vous les oublierez…

—-

Pour aller plus loin :

Visitez aussi mon site sur la musique !

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

Laissez un commentaire