Les bienfaits de la danse orientale

Aujourd’hui un petit article « prise de conscience » sur mon corps et ses capacités !

J’ai fait de la danse orientale, de la danse grecque et aujourd’hui mon dada est tout naturellement la danse « orientale » grecque. Elle est encore peu connue et revêt un fort aspect traditionnel. Je propose des animations ici en Champagne et des ateliers d’initiation.

La danse orientale grecque nommée Tsifteteli combine le pas Tsifteteli et quelques éléments de danse orientale. Elle diffère cependant pas mal de Sharqi ou Baladi puisqu’elle contient moins de mouvements et qu’elle exclut certains mouvements sophistiqué de la belly dance arabe. Pour exemple, nous n’avons pas autant de tremblements et pas de chameau traditionnel. Il y a quelques ondulations classiques et le tsifteteli se danse très « sur soi », peu d’ampleur dans les mouvements.

Par contre, elle varie totalement d’une île à l’autre et la forme moderne du Tsifteteli que l’on danse avec la paréa (le groupe d’amis), le soir lorsqu’on sort a tendance, a beaucoup emprunté à la danse orientale classique. L’effet Shakira est passé par là…

La danse orientale grecque se danse en habits traditionnels (la longue jupe et les jupons, les petites chaussures à talons, le chemisier brodé) avec tout de même un beau foulard à grelots aux hanches histoire de bien ressentir ses mouvements. J’ai noté quelques mouvements ajoutés sur certaines îles comme Kalymnos (où j’ai longtemps séjourné) et à Leros (idem). C’est un peu à chacune de personnaliser cette danse. Quoiqu’il en soit la danse orientale présente de nombreux bienfaits. Voici ceux que j’ai personnellement remarqué (je posterai bientôt des témoignages d’élèves).

– Meilleure tonicité générale

– Meilleure coordination des mouvements

– Une marche plus déliée, plus gracieuse

– Une souplesse nouvelle

– Un regain d’endurance

– Un physique plus agréable ( si, si! Grâce au rayonnement intérieur qui se voit à l’extérieur)

– Une réduction de certains troubles de la circulation sanguine

(étant atteinte d’un petit syndrome de Raynaud je confirme une amélioration)

– Un meilleur sommeil

– Une plus grande facilité à contrôler son corps donc son poids

– Une augmentation notable de la grâce, de la féminité et de la silhouette

Je ne vois rien à ajouter  si ce n’est :

– Plus de copines !

– Plus de bavardages typiquement féminins, ce qui est plutôt bon pour le moral

– C’est selon moi une activité agréable pour celles qui ont besoin de regagner leur estime de soi.

Bon week, après la marche nordique comme participante, je vais donner un cours de danse grecque ! 😉

Ajout à mon article:

Ce matin me voici avec 5 emails qui me demandent pourquoi je n’ai pas mis de liens vers des livres et méthodes. Voici ma réponse : il est difficile d’apprendre une danse orientale avec un livre ! Ce n’est pas comme du fitness ou comme l’excellent livre de Ballet Workout dont je parlais mercredi. Pour celles qui ont posé des questions sur la danse orientale grecque, le Tsifteteli, j’ai tendance à dire qu’il faut aller en Grèce pour l’apprendre et le vivre au fil des îles car il varie énormément. J’ai pris des cours à Kalimnos, à Rodos et en Crête avant de l’étudier et d’améliorer an après an mon style. Pour celles qui ont demandé des vidéos sur la danse orientale plus complètes que celles de Youtube, j’en connais quelques unes. J’aime bien celle-ci (je suis très Iminéo en fait car c’est pas cher et pratique)


Mes premiers pas de Danse Orientale
<img src= »http://www.imineo.com/movie_imgs/small/premiers-pas-danse-oriental.jpg » border=0 alt=’vidéo à
Rendez-vous sur Hellocoton !