L’heure de la mini-reprise d’activité …

Ashley, petit escargot, 1 mois
Notre babyboy transformé en petit escargot le temps d’une rapide photo

 

Bébé Ashley vient de fêter ses un mois. J’ai passé les 30 derniers jours en son exclusive petite compagnie, à m’occuper de lui (un peu de moi aussi car il parait que c’est bon pour la famille et le couple!), à lui donner le sein de nombreuses fois par jour et à le regarder dormir beaucoup moins inquiète que pour mon premier bébé, Noé (aujourd’hui 10 ans et toutes ses dents)

Tout à l’heure ,en prenant ma douche, j’ai recommencé à chanter cette chanson que je dois enregistrer avec mon groupe depuis… bien avant que je ne me rende compte que j’étais enceinte (ont suivi le cerclage préventif et l’alitement pour 5 mois). Bref, une chanson dont les pistes musicales sont dans l’ordi depuis un an !

Je suis auteure (de livres, de kindles) et compositrice (de musiques, de chansons etc.), on ne peut pas dire non plus que je me tue à la tache (mis à part l’été où je fais la tournée des festivals et des radios) et réviser une simple chanson n’est pas la mer à boire… C’est juste que cette envie – certainement légitime – vient un peu contrecarrer mes plans et objectifs (reprendre mes activités très progressivement sur un an car je veux me consacrer pleinement à mes enfants et mon couple). Et je n’aime pas ce qui n’est pas planifié ! Je suis comme cela : Faire des listes et tenir des calendriers me rassure. Avec le temps j’ai perdu un peu de souplesse d’esprit et un peu de cet esprit d’aventure qui me caractérisait dans ma prime jeunesse.

 

En 10 ans, je suis un peu passée de l’artiste-bohème qui ne jurait que par New York, les USA et les soirées « gothiques » à la mère-de-famille-artiste rangée et heureuse de l’être (après de multiples catastrophes amoureuses et des déboires professionnels parfois!) vivant à la campagne presque d’amour et d’eau fraîche. Bien-sûr, chaque époque a son charme et ses souvenirs et mérite d’être vécue (même si on fait parfois des choix critiquables). Nous sentons actuellement un renouveau souffler sur nous, avec cette envie de changer de région, de monter une affaire qui marche, de refaire un album pour moi, tout en assumant pleinement et avec joie notre parentalité toute neuve.

Donc voilà, ce matin je voulais réviser cette chanson composée par mes soins, écrite en langue elfique et puis… bébé a régurgité, il a pleuré et demandé des câlins et j’ai remis mes envies à plus tard !  La chanson elfique restera dans l’ordi car bébé, lui, grandit, chaque jour un peu plus et je ne veux pas en rater une miette ! :)

Et puis là, en le berçant dans son petit hamac pendant que j’écris cet article, mon autoharp (celle que mon mari a acheté à Albuquerque et dont la facture originale mentionne le nom de Cash, ce n’est pas rien un cadeau comme ça !) me fait de l’œil. Bon, elle est désaccordée (je vous l’accorde 😉 et je n’ai pas vraiment le courage de m’y mettre, mais j’aurais bien joué et chanté Bayou Julep avec elle, juste une fois… Et puis il y a toutes ces nouvelles chansons dans ma tête, celles qui doivent aller dans mon nouvel album dont l’enregistrement ne commencera qu’en septembre 2016.

Je sens que le temps d’une « mini-reprise » de mes activités musicales et éditoriales est venu. Mais je n’ai aucune envie d’enlever du temps à bébé. Il est si craquant ! J’ai déjà refusé plusieurs rédactions d’articles : je ne me sens pas prête, c’est comme ça ! J’ai la tête dans le bien-être de mon petit bébé !

J’ai donc décidé d’y aller mollo (et trémolo). Et de consacrer 10 minutes par jour à mon autoharp et un petit quart d’heure à la fameuse chanson elfique. Le temps de répéter un peu avant de retourner exceptionnellement en studio début mai pour enregistrer mes 2 singles… Le temps passe si vite. Mai c’est déjà demain !

Et vous, les nouvelles mamans, avez-vous déjà envisagé de reprendre un tantinet une activité pour vous ?

 

sign

 

Rendez-vous sur Hellocoton !