Mes petites intolérances alimentaires …

intolerances-alimentaires-le-livre

Si vous lisez régulièrement ce blog, vous savez que j’ai quelques petites intolérances alimentaires qui m’empoisonnent la vie. Tout d’abord le gluten mais aussi le lactose. J’ai découvert mon « intolérance » au gluten assez récemment, il y a deux ans. Je travaillais alors (avec acharnement) sur le lancement de mon album. Mon fils Noé était en vacances chez ses grands-parents, mon mari était débordé au boulot et je n’ai pas fait les courses pendant… quasiment 2 semaines ! Nous nous sommes exclusivement nourris de ce qu’il restait dans le frigo : crudités, légumes, fruits et compotes sans sucres ! Et c’est là que la magie a opéré ! Couchée particulièrement tard le soir et levée tôt le matin, je ne me suis jamais sentie aussi en forme que ces deux semaines où j’ai éliminé toute nourriture à base de gluten (sans le vouloir!) Plus tard, des examens ont confirmé, en fait, une « sensibilité ». Concernant mon intolérance au lactose, je l’ai découverte lors de mon grand changement alimentaire, 2 ans après la naissance de mon aîné, il y a 8 ans donc : c’est mon prof de fitness qui m’avait alors conseillé d’éliminer tous les desserts lactés en petits pots, le chocolat chaud du matin et le fromage au lait de vache, pour une question de calories. Mes migraines qui étaient très fréquentes ont diminué d’un seul coup. Je suis passée de 8 à 9 grosses migraines par mois à une seule migraine visiblement hormonale car liée au cycle… Cela donne à réfléchir…

Du coup, je me suis renseignée sur différents régimes. Au passage, j’ai perdu 9 kg, les kilos qui me restaient de ma jeunesse (Nutella quand tu nous tiens !) et de ma première grossesse, cumulés. Mais voilà, tout ça n’était pas très varié niveau alimentaire. J’ai des tas de livres sur les intolérances alimentaires à la maison mais finalement je ne les ouvre pas beaucoup… Pas assez. Et je ne suis pas très bonne cuisinière…

Venant d’avoir un bébé (Ashley, 2 mois), j’ai cependant déjà repris de bonnes habitudes alimentaires et perdu 18 kg (bébé, l’excédent en eau + la graisse accumulée lors de ma grossesse alitée). Mais je le constate chaque jour : le lactose et le gluten se cachent absolument partout ! C’est, du coup, compliqué pour moi de les éviter d’autant plus que je dois tout de même consommer des céréales (allaitement exclusif oblige) et trouver de nouvelles recettes me permettant de varier les bons aliments. D’où mon intérêt pour le livre de Florence Arnaud et Véronique Chazot intitulé Intolérances alimentaires, sensibilités, allergies : Comprendre (et vivre avec !)

En le lisant, vous comprendrez que de nombreux maux que nous subissons au quotidien sont d’origines alimentaires mais aussi psychologiques. Oui, il est possible de développer une intolérance suite au « mauvais souvenir » d’un plat, d’un produit consommé dans l’enfance, par exemple. Vous apprendrez, grâce à cet ouvrage, à distinguer l’intolérance alimentaire de la simple sensibilité ou carrément de l’allergie. Des pistes thérapeutiques vous seront proposées, dans le détail. Le livre est fort bien documenté et vous suggérera les modifications à apporter à votre alimentation selon vos intolérances, qu’elles soient majeures ou minimes. Le but de cet ouvrage est de vous amener à modifier positivement votre assiette sans souffrir des exclusions d’aliments.

Vous comprendrez ainsi de quelle façon les aliments mal tolérés créent un état inflammatoire et donc un mal-être global. Vous apprendrez aussi à gérer les doses d’aliments. Vous détecterez peut-être plus facilement le simple « conflit psychologique » lié à un aliment qui vous fait horreur ou qui vous fait « du mal » tout simplement. Sans entrer dans le cours magistral, mais en le frôlant parfois, ce livre vous permettra de maîtriser votre cuisine, votre organisation et vos pensées pour remplir votre assiette de façon plus saine et positive pour votre organisme !

Livre dispo ici :

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Be the first to comment

Laissez un commentaire