Neighbours …

Neighbours... pour healthybeautyplace.com
Vous avez des voisins, vous ? Personnellement, j’ai toujours eu du mal avec le voisinage. Mon rêve serait de vivre dans une maison sur un terrain clos de murs, un peu à l’extérieur du village ou du centre-ville. Loin de moi l’idée d’être associable ou phobique des autres, mais franchement : la plupart du temps, les voisins c’est des emmerdes! Quand ado je vivais chez mes parents, les voisins râlaient car le chien aboyait quand quelqu’un passait dans la rue. C’était la guerre ! Plus tard, à Périgueux, étudiante, j’ai carrément été « stalkée » par mon voisin du dessus, un « gentil trépané inoffensif de 2 mètres » (selon la police) qui volait mon courrier… Quelques années après, vivant à Saint-Maurice, ma voisine du dessus étant Témoin de Jéhovah, je me faisais mettre le grappin dessus régulièrement pour une God Party imposée et un exemplaire de « Réveille-toi » ou de la « La tour de garde » se retrouvait régulièrement sous ma porte. .. Puis j’ai eu la voisine quasi centenaire qui ne voulait pas se payer d’aspirateur, empruntait le (les) mien(s) et me le(les) bousillait régulièrement. Mais ce n’était rien par rapport à la jeune slovaque du dessus, lorsque je vivais à Maisons-Alfort, qui s’envoyait en l’air toute la nuit (« Mais un homme ne peut pas tenir aussi longtemps ! Ah, il y en a plusieurs ? Je comprends mieux! ») Depuis que je suis à la campagne et que je travaille de chez moi, le voisinage c’est toute la journée. Des demandes d’aide, des demandes de services… Bah oui les free-lance, c’est bien connu, ils peuvent faire du bénévolat! Ils ne travaillent pas, eux ! Et vous, vous les aimez vraiment vos voisins ?
Rendez-vous sur Hellocoton !