Notre mariage sous les arbres et parmi les paons !

170467_10150929998063650_1219692496_o

Presque quatre ans déjà que nous nous sommes mariés. En attendant bébé (arrivée imminente), je trie les photos et je date les souvenirs… Hier mon mari m’a parlé de notre mariage, sous les arbres, près de la rivière Zen du restaurant Les Magnolias, au Parc Floral… « Dis-donc, je ne m’en rendais pas compte mais heureusement que tu étais là pour tout organiser ! ça a du être un sacré boulot tout ça, j’ai un peu honte de m’être totalement déchargé sur toi! » m’a-t-il dit… Finalement ça n’a pas été si compliqué à organiser vu que j’ai pris un an pour planifier ce jour et que nous savions exactement ce que nous voulions. Nous avions quelques critères primordiaux :

  • Déjà nous souhaitions un petit mariage. Nous ne voulions pas plus de 30 personnes triées sur le volet (entendez par là que des gens sympas. Nous avons mis un point d’honneur à ne pas inviter les râleurs notoires, les critiqueurs, les défaitistes pour nous concentrer exclusivement sur ceux qui transmettent la positive attitude… Autant dire que nous avons renoncé au politiquement correct). Ayant tous les deux de grandes familles, il nous a fallu choisir un représentant par famille, en plus de nos parents sinon nous aurions été ruinés, tout simplement, d’autant plus que nous venions de monter notre maison d’édition et d’acheter notre petite maison en évitant le crédit… Imaginez le budget restant pour ce jour pourtant sacré ! Donc nous avions 30 invités, pas plus, pas moins.
  • Nous ne voulions absolument pas nous endetter pour ce Jour, aussi important fut-il… Nous connaissons tant de gens qui ont dépensé sans compter (la robe de mariée à 20 000 euros et le divorce un an après on a côtoyé…) ce jour-là et mangé des pâtes pendant des années ensuite…
  • Nous ne voulions pas laisser nos familles interférer en quoi que ce soit dans l’organisation de ce jour et nous avons gardé la formule du mariage secrète jusqu’à la dernière minute afin d’éviter les ondes négatives. Nous savions combien les grands mariages pouvaient être stressants, éprouvants et parfois carrément superficiels… Nous avions retenu la leçon d’un certain pasteur qui nous avait dit : « Le mariage fait le bonheur des uns mais dans l’assemblée il y a aussi des gens dont il fait le malheur… C’est toujours comme ça! Il y a des gens heureux pour vous, et d’autres jaloux, c’est humain! ». Nous avions donc médité là-dessus.
  • Nous voulions un cadre exotique mais dans Paris !
  • Nous voulions une cérémonie religieuse mais dehors, comme cela se fait souvent aux US !
  • Nous voulions deux mariages en un ! Un mariage très privé à la mairie (nous deux, mon fils et nos témoins) et un autre mariage le lendemain ailleurs.
  • Nous voulions que notre mariage soit l’occasion de revoir des gens que nous n’avions pas vu depuis des années. Personnellement j’ai invité une bonne copine que je n’avais pas vue depuis le lycée !
  • Nous voulions un moment « sans falbalas » et cela a même été écrit sur notre grand faire part à la déco florale années 20, entre amis.
  • Il nous importait que chacun s’amuse comme dans un vaste pique nique champêtre aux allures un peu rétros…
  • Nous voulions un cadre d’exception mais zen : nous avons eu la rivière zen, les séquoias, les paons… Un moment superbe

291539_10150930038158650_332618712_o

Nos tenues …

J’ai rencontré mon mari grâce à une enquête que je menais dans la Marine Marchande. C’est un ancien officier naviguant. Il voulait donc, des années plus tard, porter sa veste de la Marine Marchande qui ne lui rappelait pourtant pas de bons souvenirs mais beaucoup notre rencontre à Marseille !

J’ai opté, quant à moi, pour une robe de mariée à col haut et très longue (je suis connue pour montrer mes jambes d’habitude, donc les invités ont été surpris par ce regain de sobriété !) totalement Vintage des années 60 et un bibi tout simplement. Pour les fleurs, je suis restée fidèles aux lys blancs que j’adore pour toutes les occasions.

169659_10150930081653650_2066905226_o

Le déroulé

Arrivée des invités vers 11h00 sous le soleil… Bénédiction et mariage religieux sous les arbres à midi. Discours de mon fils Noé (« Je connais des bateaux » encore un clin d’oeil à notre rencontre maritime) alors 6 ans (très fière car il a lu comme un adulte, tout le monde était scié !) et écoute d’une chanson écrite juste pour nous par ma mère et un ami de la famille. Apéritifs, photos et repas (qui a duré jusqu’à 16h00). Le repas a été servi dans le patio, sous les canisses… Un moment à la fois exotique, zen et méditerranéen.

Nous avons ensuite effectué une longue balade et des photos dans le Parc Floral puisque c’est en son enceinte que se situe le restaurant choisi.

523131_10151038684218650_1882707177_n

Au final

Nous avons passé une superbe journée ensoleillée. La quête spontanément réalisée par un ami parmi les invités nous a permis de partir en voyage de noces en chambres d’hôtes de standing dans des villes où nous voulions aller tous les deux depuis longtemps sans jamais en avoir le temps (Vallon Pont d’Arc puis Les Saintes Maries de la mer, incontournable lieu pour la théologienne que je suis, si, si, je vous assure, je ne me suis pas intéressée qu’à la musique et à la mode dans ma vie…) Une petite semaine de vacances bien relaxante (voir photos).

169358_10150930029418650_1822722365_o

mariage-celine-camille-suite-073

Quatre ans après, beaucoup de gens nous parlent encore de cette journée gravée dans leurs souvenirs. Il faut dire que notre mariage a vraiment été une bulle d’oxygène pour beaucoup d’invités parisiens d’ordinaire plutôt stressés par les aléas de la vie professionnelle ou de la retraite.

293134_10151019917698650_140135412_n

424373_10151038688018650_424378767_n

Cette année nous fêterons nos Noces de cire. Avec un bébé qui arrive, pas de voyage cette année (d’habitude nous nous offrons toujours une semaine à l’étranger pour nous retrouver) mais une nuit programmée dans une suite de château avec hammam privé 😉 L’objet d’un futur article… Qui sait ? 😉

 

Rendez-vous sur Hellocoton !