Nouvelle maman : Mes astuces pour récupérer plus facilement

petits-pieds

Une grossesse et un accouchement, c’est déjà épuisant. Mais ce qui suit n’est pas toujours aussi idyllique qu’on voudrait vous le faire croire… Déjà il peut y avoir le baby blues… Mais sans en arriver là une fatigue excessive peut déclencher les mêmes conséquences… On ne le dit pas assez : le mot d’ordre lorsqu’on vient d’accoucher est REPOS.

Pour mon fils Noé que j’ai allaité 1 an et qui a maintenant 10 ans, j’ai subi une très grosse fatigue durant les 3 mois premiers mois suivant l’accouchement. J’étais dépassée, épuisée, découragée parfois par des pleurs incessants et des tétées jour et nuit toutes les 30 mn. Il faut préciser que c’était la canicule… Ce joli bébé m’avait transformée en zombie et j’étais fortement anémiée. Il a fallu que je me retrouve dans la maison familiale de Dordogne, quelques semaines plus tard et que je sois entourée pour enfin récupérer…

Depuis j’ai eu le temps de cogiter à mon comportement de l’époque.

Je cherchais à tout faire bien et dans les règles de l’art et cela m’usait physiquement et moralement un peu plus chaque jour.

Pour Ashley qui commence vraiment à faire ses nuits à 6 semaines, j’ai décidé de lâcher prise.

Il n’y a pas deux bébés pareil mais il y a en maternités et dans les livres beaucoup d’écoles et de conseils très contradictoires.

J’ai compris une chose primordiale : dans la plupart des cas et quand il s’agit d’aider bébé à faire ses nuits il faut s’écouter soi-même et écouter bébé. En gros les autres il faut vraiment s’en f…

Mes petites astuces se suivent et ne se ressemblent pas, tout au long de la journée…

GENERALITES…

-Lorsqu’il pleure, procédez par élimination : Vérifiez la couche (même un petit pipi peut être très embêtant pour lui). S’il pleure toujours regardez s’il n’a pas faim. S’il n’a pas froid, s’il n’a pas chaud. Si les pleurs continuent vérifiez si rien ne le chatouille. S’il cherche son sommeil un changement de bras l’endormira rapidement. Si vous voulez le savoir mettez-le au sein quelques minutes en le tenant proche de vous et le câlinant. S’il s’endort c’est juste la fatigue qui le faisait pleurer. Si les cris sont aigus ce peut être un reflux (tenez alors bébé à la verticale) ou des coliques (massez le ventre en rond dans le sens des aiguilles d’une montre). Vous pouvez aussi enlevez votre soutien-gorge et faire du peau à peau plutôt que de le mettre au sein. J’ai appris qu’une mise au sein constante ne « dérègle » pas bébé mais lui le rassure sur vos capacités à répondre à ses besoins.

-Débrouillez-vous pour avoir le papa à vos côtés au moins pour les premières semaines de bébé. De mon côté cette fois-ci le problème ne s’est pas posé car mon mari s’étant blessé, il est en arrêt maladie. Essayez de voir si votre tendre moitié peut poser des congés.

-Acceptez de déléguer au papa ou à une personne proche (soeur, mère) en qui vous avez totale confiance et qui n’a jamais fait tomber un bébé par terre lol ^^.

-Suivez votre instinct : on vous a donné des heures de tétées et des heures de dodo à la maternité mais à la maison vous êtes seule maîtresse. Perso j’allaite en exclusivité (pas d’eau, pas de complément, pas de tétine) et à la demande jour et nuit, c’est open bar mais j’ai la certitude qu’en 100 jours bébé sera bien réglé. La cantine est bonne : Ashley pèse 5,140 kg à 6 semaines et comme on ne devient pas obèse au lait maternel c’est tout bon. Il devient fort et solide ce qui apaise mes angoisses quant aux petites maladies qui trainent. Le fait de répondre systématiquement à ses besoins n’est pas le gâter du tout ! C’est juste assumer son rôle de maman sans prise de tête et sans chronomètre ni balance dans la tête. Pas de montre, pas de balance = des tracas en moins !

-Voici une maxime de ma création : « Quand bébé est bien, ne changez rien! » Bébé dort profondément ? N’allez pas le réveiller pour le faire téter (je parle des bébés à terme et en belle santé of course) ou pour changer sa position (sauf s’il est sur le côté, le dos ou non à plat) ou sa couche ou lui coller une tétine dans la bouche. N’allez pas non plus lui faire une caresse ou un bisou à ce moment-là. Si vous le faites il peut se réveiller et repartir pour une heure de larmes, allez savoir… Si vous le réveillez vous ne pourrez vous en prendre qu’à vous…

-Changez la couche avant de donner la tétée. Vous aimeriez aller au restaurant tout crado ? Le principe est que bébé lorsqu’il est bien peut s’endormir au sein et parfois débuter sa nuit, ce qui signifie qu’ensuite vous ne pourrez pas le changer pendant 1 heure, 2 heure ou plus. Donc faites-le bien avant ! Anticipez !

-Ayez un grand lit propre et bien organisé avec tout à portée de main et garni de 2 coussins d’allaitement : un ferme et un plus mou à petites billes. Vous vous calerez plus facilement pour donner la tétée. Ayez aussi des coussins plus petit si vous sentez qu’une partie de votre corps n’est pas reposée. Ayez aussi : des barres de céréales, de l’eau, des bavoirs, une serviette de bain, des lingettes et quelques couches, tout ça si vous n’avez pas la force de vous mouvoir jusqu’à la table à langer. Lorsqu’on vient d’accoucher on peut être mal assurée sur ses jambes.

-Bébé s’endort près de vous ? Moi perso je le laisse dormir. Je le garde contre moi en l’entourant d’un bras. Bien-sûr je suis fatiguée mais pas « dans le coltar total » sinon mieux vaut éviter.

-Bébé pleure mais vous avez quelque chose à faire : mettez-le dans son lit dans un cale bébé adapté ainsi il ne risque rien.

-Le téléphone sonne, on sonne à la porte et vous avez bébé dans les bras ? Laissez sonner, tant pis pour eux. La priorité est la sécurité de bébé.

-Songez à une poussette avec un cosy adaptable. Les bébés aiment s’endormir dans les cosy d’auto adaptables aux poussettes et ils y sont en sécurité.

-Bébé cherche son sommeil : un petit tour de poussette dans l’appart’, c’est souvent radical. Pas besoin de sortir la voiture, c’est dangereux quand tout le monde est fatigué!

-Bébé veut être bercé sans cesse ? Songez au lit parapluie avec hamac.

-Devant la table à langer, mettez une chaise pour la nuit. C’est plus facile de changer bébé en se reposant un peu.

-Ayez un stock de vieilles serviettes de bain pour le matelas à langer.

-Achetez un sèche-linge car franchement les lessives seront vite légion…

-Ayez un grand bac avec tout le nécessaire pour laver et soigner bébé à portée de main.

-Bébé a des coliques après la tétée et pousse fort (il est tout rouge) ? Calmez-le en le berçant, mettez le sur la table à langer (celle qui ont une ceinture si jamais vous vous éloignez un peu de la table). Passez une lingette sous l’eau tiède et posez-lui sur les fesses, une fois la couche bien défaite. Disposez du sopalin sur la table et attendez… Dans la plupart des cas, il se libérera du caca qui l’embête (attention pour les bébés au sein, c’est liquide et c’est des jets!).

-Vous ne savez pas s’il veut téter ? Avec votre petit doigt chatouillez-lui la commissure de la lèvre. S’il essaye d’attraper votre doigt et le suit en tournant la tête, c’est positif !

VOUS, LE MATIN

-Les deux premiers mois on essaye d’être aussi casanier que les bébés et on évite de changer de lieu trop souvent, ceci jusqu’à ce qu’il fasse à peu près ses nuits. Donc on met son look de côté. On s’attache les cheveux, on prend une courte douche avant que le mari ne parte au travail ou si c’est déjà fait on met bébé dans la poussette et on le regarde pendant la douche.

-Pour la tétée, il faut une tenue pratique : des collants larges, une robe tubulaire sans manche (qui se baisse facilement au niveau du décolleté) et on met un pull fendu sur l’avant. On ne laisse pas la laiterie au vent sinon on risque la mastite. Utilisez des brassières d’allaitement et surtout rien de serré ni avec armatures ! Risque de canal bouché!

-Sous la douche on ne savonne pas les tétons mais autour et peu… Et on rince à l’eau c’est tout. On utilise un simple savon surgras.

-Si vous passez du temps dans votre chambre avec bébé, préparez-vous un thermos de tisane et des barres de céréales. Mangez et buvez après les tétées.

-Chaussez vous facile : des petites tennis c’est idéal. Evitez les talons, c’est casse-gueule et quand vous avez bébé dans les bras un peu risqué !

VOUS, LE MIDI

-Mangez équilibré mais facile : utilisez des légumes non cuisinés, non salés, sous vide pour plus de rapidité.

-Anémiée ? Prenez du fer deux fois par jour car la viande ne suffira pas à vous remonter.

-Pas le temps d’éplucher les fruits ? Prenez des compotes sans sucres variées.

VOUS, LA JOURNEE

-Soyez adaptable et à la dispo de bébé : ne comptez pas les tétées (si bébé est à terme et en belle santé), ni les dodos, ni les câlins.

-Portez bébé quand il le réclame, cela ne le « gâtera » pas mais lui donnera confiance en vous.

-Dormez quand bébé dort, qu’il soit près de vous sur le lit ou dans son berceau.

-Aidez-vous de la poussette s’il pleure fort pour s’endormir.

-Changez de pièce lorsque bébé pleure sans raison : il a besoin de changement ou de changer de bras et peut s’endormir d’un seul coup alors.

-Repérez ce qui l’intrigue ou le passionne dans la maison : un mur, une fenêtre, une poutre, un détail et placez-le devant. Il sera fasciné et parfois même se calmera devant cette chose « si nouvelle » pour lui.

VOUS, LA NUIT

-Si bébé dort dans votre chambre : bon courage ! Les bébés même s’ils dorment font des tas de bruits à l’instar des petits oursons (des grrrs, ouah!, zing, pff etc.) Calez votre sommeil sur sa respiration et comptez, vous vous endormirez vite et bien et si bébé fait des bruits trop bizarres (régurgitations) vous ferez la différence, à force.

-Utilisez la chaise pour vous asseoir lors des changes nocturnes.

-Demandez au papa de changer la couche, vous vous donnerez la tétée.

-Utilisez le temps de changement de couche par papa pour vous réveiller et installer vos coussins.

-Ne donnez pas la tétée « en urgence ». Caler-vous très bien et respectez la position de bébé : oreille-épaule-hanche dans le même axe.

Voilà, ce sont mes petites astuces. A vous de trouver les vôtres. N’oubliez pas que chaque bébé est différent et que les grands principes ne lui feront pas faire sa nuit. Lâchez un peu prise sur tout ce que vous lisez dans les livres et faites en sorte de satisfaire bébé mais vous aussi. Soyez souples pendant 100 jours le temps que bébé se règle sur le jour et la nuit. Au bout de 100 jours tout s’améliorera même s’il ne fait pas encore ses nuits. Passer beaucoup de temps avec bébé permet de mieux le connaître, de saisir sa personnalité et d’apprendre son langage.

sign

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Trackback / Pingback

  1. mlb

Les commentaires sont fermés.