On a (d)osé le co-dodo …

DSCN6000

Pour le co-dodo occasionnel

Le co-dodo on est pour ou on est contre ! C’est un peu comme l’allaitement, le maternage, l’anti-conso de matériel de puériculture, le portage, bref il y a des fanas et des détracteurs… Inquiète et angoissée comme je peux l’être concernant les petits (« Prudence est mère de sureté » est vraiment mon adage), vous vous doutez probablement qu’à la base j’étais contre le co-dodo, du moins avant l’âge de 1 ans. J’avais trop peur d’écrabouiller bébé dans mon sommeil. Et puis pour mon premier, Noé (10 ans aujourd’hui), les nuits ont été très très compliquées. Né en temps de canicule et exclusivement désaltéré au lait maternel, Noé se réveillait toutes les 30 mn pour téter. Avec lui l’allaitement à la demande c’était un vaste open bar et franchement, j’avais tellement de mal à l’endormir que j’ai opté pour un coussin de LeachCo, à l’époque peu connu en France, pour le placer dans le lit à côté de moi et espérer dormir quelques heures. Vers ses 2 mois le système a fonctionné et j’ai enfin récupéré. J’ai pu, de cette manière, dormir à chaque fois que bébé dormait et effacer les traces de deux mois de galères nocturnes. J’ai dormi à toute heure. Lorsqu’on est si fatiguée, le sommeil vient facilement. Cela m’a aidé dans mon job de journaliste car que ce soit dans le train ou l’avion, j’ai appris à récupérer dès que j’avais une petite plage de temps disponible lors des reportages.

Pour bébé Ashley, les choses sont un peu plus simples. Il nous réveille seulement vers 4h00 pour téter et parfois vers 6h00 du matin et là il a un peu de mal à se rendormir. Mais comme la tétée dure quasi 30 mn, câlins compris, et qu’on a du mal à se rendormir, on en est pas moins fatigué…

Du coup on a ressorti le Leachco mais Ashley y dort rarement. Contrairement à son frère il l’a en horreur! Du coup le co-dodo c’est directement sur mon bras, à une bonne distance de papa. Et là le sommeil est carrément réparateur pour tout le monde. Un plaisir ! C’est vraiment la seule façon que nous avons trouvé pour le rendormir et se reposer du même coup car dans son cosy comme dans son lit il faut le bercer. Là bébé se sent rassuré et dort vite et bien !

Nous sommes tous deux contre le co-dodo pérenne mais franchement pour le co-dodo occasionnel lorsque tout le monde est trop crevé. « Ne vous épuisez jamais, allez au plus simple car la fatigue entraine le baby blues… » voici le conseil donné par Monsieur Sage-Femme qui m’a suivi juste après mon accouchement. Conseil éclairé nous appliquons sans culpabiliser. Nous faisons très attention à ce qui est autour de bébé et je garde ainsi toujours un œil sur lui.

Le co-dodo (co-dodo ou co-sleeping) présente de nombreux avantages dont celui de rassurer l’enfant la nuit, il lui donne – en outre – un sentiment de sécurité, facilite l’allaitement… Autre point positif : si bébé ne va pas bien, on le voit. Alors que s’il dort seul dans sa chambre on peut perdre un peu de temps de réaction. La méthode est très critiquée pourtant au Japon le co-sleeping est traditionnel.

Je recommande à tous les parents un peu trop fatigués de savoir céder, de temps à autre, à la facilité, en toute sécurité bien-sûr. parce que 2 heures de sommeil de plus lorsque bébé ne fait pas ses nuits ça peut changer beaucoup de choses. A bon entendeur …

Quelques consignes à respecter

Lorsque nous choisissons de dormir avec bébé, nous lui expliquons que cela est occasionnel.

Nous laissons passer ensuite au moins 2 nuits complètes sans co-dodo car normalement si on a fait une bonne grasse matinée avec bébé, on se sent davantage d’attaque pour les nuits suivantes.

Nous savons que le co-dodo doit avoir une fin. Il doit s’arrêter un jour. Et il est bon de le dire à l’enfant.

Lors du co-dodo, le bébé est installé comme dans son lit : dans son petit Cosydream ferme, sur le matelas ferme et il porte sa douillette. Il n’est jamais recouvert par notre couette. C’est pour cela que chacun de nous a son couverture et qu’il la gère sans la laisser trainer dans la « zone bébé ».

Si bébé s’endort sur le bras, on le laisse faire mais ensuite on applique les consignes de sécurité en le plaçant dans son Cosydream.

Personnellement si je ne dors pas et que papa somnole un peu je lui rappelle que bébé est avec nous !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Be the first to comment

Laissez un commentaire