Petit vestiaire post partum

DSCN5562

J’ai pris pas mal de kilos pendant ma grossesse… Si je pesais 51 kg à 1 mois et demi de grossesse (poids léger du à nos pérégrinations londoniennes où nous avions décidé de boycotter bus et métro pour n’utiliser que nos jambes : au final quelques 10 kms par jour parcourus à pieds pendant une semaine), je suis rapidement passée à 57 kg à 3 mois puis à… 75 kg au terme! Ashley est né il y a 13 jours et pour l’heure j’ai perdu 11 kilos (ce chiffre comprend le poids du bébé, du placenta, de l’eau), ce qui me mène à 64 kg, il m’en reste donc une bonne dizaine à perdre mais pour cela j’ai encore le temps… Bon, côté ligne c’est pas terrible terrible mais ce qui m’embête le plus ce n’est pas le ventre (qui va encore se résorber les semaines à venir), ni les hanches (j’avais l’habitude d’en avoir pas mal plus jeune) mais… les joues ! J’ai un visage rond comme une citrouille et un peu de mal à me reconnaître dans la glace…

Pour Noé j’avais retrouvé mon poids d’avant grossesse en 8 semaines et je n’avais pas bénéficié de la rééducation abdominale qui est, cette fois-ci, prévue à J+8 semaines justement. C’est seulement après ces 8 semaines que je pourrai reprendre le sport et tenter de rééquilibrer mon alimentation (les régimes et changements alimentaires trop stricts sont proscrits pendant l’allaitement et comme pour Noé, je voudrais allaiter au moins 11 mois, au mieux 1 an). Donc pas de changement radical au programme mais l’attente d’une « fonte » naturelle.

Pour l’instant je fais très attention à ce que j’ingurgite. Je mange pour une seule personne, varié et équilibré, j’ai un bon apport en céréales le matin et à seize heures (notamment du malt, du riz soufflé, un peu de blé et d’avoine) et en fruits (sauf agrumes pour ne pas déranger gastriquement bébé). Je ne mange aucun laitage sucré en pot, juste de la feta que je tolère (le lait de vache m’est interdit).

Lors de ma première grossesse j’avais fait n’importe quoi niveau shopping, je me voyais tellement grosse que j’avais commandé des robes et jupes en taille 44 (je faisais alors habituellement du 40) que je n’ai jamais pu porter car trop grandes après l’accouchement.

Cette fois-ci j’ai tablé sur du 40 (je fais d’habitude du 36-38, pas plus).

Je sais que le premier mois (en gros pour moi ce sera le mois de mars) est vraiment transitoire. On continue de perdre tout en conservant des rondeurs localisées (pour moi c’est vraiment bras, ventre et hanches). Les vêtements que je vais porter durant ce mois ne m’iront probablement plus en avril mais pour l’instant l’heure n’est pas du tout du tout au relooking mais bien au repos, à la réorganisation et à la cohésion familiale (6 mois ou presque alitée ça nécessite de retrouver sa place dans la petite famille).

Le « vrai » relooking pour moi ce sera fin mars où je prévois de marcher davantage (pour l’instant j’ai encore les jambes démusclées et fragiles), de me racheter des vêtements (folle envie de changer de garde robe après tout ça comme pour oublier cette grossesse difficile) et de revoir mon look capillaire (envie de couper un peu et d’éclaircir: je suis toujours à la recherche d’un modèle de coupe).

En attendant, j’ai dévalisé Asos pendant les soldes alors que j’étais encore au lit.

J’ai opté pour deux styles vestimentaires :

-Les tops, tuniques et robes noires et grises en coton plutôt effortless et larges.

-Les robes Charleston (flapper) un peu plus larges que d’habitude. J’aime bien les porter avec des babies à talons et les cheveux carrément crantés.

Pour compléter le tout et apporter un peu de douceur dans la « largesse », j’ai trouvé ce superbe manteau en laine Weil vintage mais neuf et étiquetté.

Niveau chaussures j’ai acheté deux paires de bottines motardes : une noire et une camel.

Bref, un petit vestiaire post partum transitoire qui ne fera pas long feu mais qui m’aidera à camoufler mes rondeurs en attendant la fameuse rééducation abdominale.

DSCN5593

Aujourd’hui nous avons vu la pédiatre pour le premier rendez-vous de notre petit Ashley. Elle a été claire sur un point : si on doit être très adaptable et très disponible pour bébé le premier mois de vie, il faut vite prendre le bon pli et de bonnes habitudes et alterner les moments-bébé et les moments-femme, ce qui n’est pas pour me déplaire et qui me déculpabilise un peu de prendre soin de moi alors qu’il y a tant de choses à faire dans la maison après mon absence et tant à programmer avec la conception de mon nouvel album qui débutera au mois de juin prochain.

En attendant, le blog est ma seule activité, en plus de la principale : celle de maman de deux enfants, un « statut » que je n’aurais même pas imaginé atteindre il y a encore un an !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Be the first to comment

Laissez un commentaire