Travel mug, take away cup ? Adoptés !

dscn8518

Lorsque je vivais à Paris, j’aimais beaucoup me promener avec mon « Coffee to take away »… C’était très pratique et fashion à la fois. En partant en reportage, j’arrivais toujours à passer par un Starbuck et je prenais tranquillement mon Café latte dans le métro en potassant mon sujet et en me renseignant rapido sur les personnalités que j’avais à interviewer… Une autre époque, bien loin de ma vie actuelle où je bosse à la maison sur mes livres, articles et chansons…

Depuis que je télé-travaille à la campagne, j’ai bien entendu perdu cette habitude, sauf que …

Comme j’ai un bébé, c’est parfois difficile – pour moi qui suis auteur et qui vit de mes livres et compositions – de me concentrer. Alors je me suis remise à sortir un peu dans l’espace très limité de mon village… Le mini centre-ville et son point névralgique pour moi ! Le traiteur chinois où je peux prendre un thé ou un café et m’isoler quand j’en ai besoin dans la journée, l’incontournable Poste où je fais quotidiennement mes envois Sacem et où je réceptionne la flopée de colis pour le blog, les press kits et autres cadeaux de bloggeuse, Carrefour pour les courses…

Depuis la sortie de mon album, mes passages récurrents dans les journaux régionaux et mes passages TV, inutile de dire que tout le monde sait ce que je fais dans la vie… Les nouvelles vont vite. Quand je déambule avec mes colis ou que je vais m’acheter le journal j’entends souvent : « Eh ! Regarde, c’est LA chanteuse ! » Je suis à la fois flattée qu’on me reconnaisse et parfois un peu lassée aussi… « Chanteuse » c’est réducteur quand ça fait 21 ans qu’on est dans le milieu artistique. Surtout que je suis auteur-compositeur-interprète mais aussi auteur de livres et maman et que je tiens à cette longue appellation.

Aujourd’hui j’ai décidé de semer la zizanie dans le village et ça a plutôt bien fonctionné ce qui a bien fait rire mon adorable mari qui en plus d’être beau et charmant est tout à fait spirituel et « bon public » de mes frasques, de la plus légère à la plus lourdingue…

J’ai trouvé cet adorable Travel mug à la boutique de cadeaux locale et franchement je le trouve si bien fini et si adapté à mes pérégrinations quotidiennes que j’en ai offert un à ma tante marseillaise et un à l’une de mes meilleures amies.

Donc me voici avec mon Travel mug ou Mug to take away, parfaite imitation de celui qui sortirait de chez Columbus ou Starbuck, à la main.

Je me dirige vers le centre-ville… Je commence par croiser des ados : « Oh t’as vu, c’est elle dont je te parlais… » et l’autre de répondre : « P… mais elle le sort d’où son café à emporter? » avec des yeux ronds comme des citrouilles…

dscn8520

dscn8517

dscn8491

Je continue et en passant devant la bijouterie deux femmes me dévisagent et j’entends l’une d’elle dire : « Tu vois, je t’avais dit qu’ils faisaient des cafés et des cupcakes aussi ! «  (en même temps si vous en trouvez ici, dites moi où, ça m’intéresse!)

Summum de ma virée où j’étais partie acheter de quoi manger à midi devinez où ? Au traiteur chinois bien-sûr ! Je rentre avec mon café chaud entre les mains et je regarde autour de moi. Une quinzaine de personnes attablées. C’est plutôt un bon score pour ce bled ! Je pose LE travel mug sur la caisse pendant que je fais mon choix, ce véritable accessoire de mode à part entière attire et attise tous les regards. Je laisse mes oreilles trainer pour écouter ce qui se dit dans la file derrière moi. Et bingo !

  • « Tu vois, je t’avais dit que quelque part dans le village ils faisaient des cafés à emporter ! »
  • « Elle a du passer chez Mac Do avant de venir! » et l’autre de répondre :
  • « N’importe quoi, c’est à 30 bornes !« 
Travel mug ? Un vrai accessoire de mode, vous trouvez pas ?
De retour de ma petite virée croissants, chinese food, avec mon nouveau travel mug… Sur le coup de 11h30 … 😉 C’est dur la vie d’artiste !

Mais le meilleur c’est cette ado qui exige auprès de ses parents, visiblement dépassés, d’avoir « le même café, ça doit bien se trouver quelque part, si la chanteuse en a un dans les mains! »

Bref, voilà comment nait une « village messy rumour »  et cela m’a bien amusée ! C’est aussi cela le bonheur : savoir apprécier les petits moments simples ^^

Sur ce, ma sélection de travel mug, franchement je craque sur le Little Miss Sunshine, pas vous ?

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !