La mode aujourd’hui va d’innovation en innovation et la nouvelle sortie qui se retrouve à la une est la chaussure babies. Des souliers simples comme celui de Cendrillon, mais qui ont cette fois-ci la particularité d’être en fait en peau d’ananas.

Carel apporte du renouveau avec sa nouvelle collection

Depuis 1952, la maison Carel produit des chaussures de marque italienne en peau d’animaux. Après sept longues années de recherche sur le cuir d’ananas par la chercheuse Carmen Hijosa, Carel sort en 2020 son produit. Cette année, les babies en Piñatex faites avec ce cuir particulier trouvent leurs vraies places sur le marché. Les femmes se l’arrachent comme si c’est la derrière des choses à avoir à tout prix.
La maison Carmel a donc une fois encore prouvé qu’elle ne vieillissait pas, mais au contraire elle ne cesse d’innover. Tout comme la souplesse que donne le cuir d’animal, ce cuir ne fait presque aucune différence au rendu. La seule différence est que ce dernier est fait de matière naturelle qui est des fibres d’ananas durables dans le temps.

La peau d’ananas n’est pas la seule sur la liste

Le président de Carel affirme dans une interview que de nouvelles collections vont bientôt arriver avec plus de nouveautés. En effet, pour Frédérique Picard, le cuir animal restera toujours dans les productions pour les souliers. Cependant, des cuirs entièrement végétaux seront introduits dans la production de ces antiques babies à terme. D’innovation en innovation, ce sont les babies pommés qui se frayeront bientôt un chemin sur le marché avec le même élan.
D’ici l’automne, les classiques bottines vont revenir sur le marché et se vendre comme des petits pains. La chose la plus étonnante est l’adoption rapide de ces nouveaux souliers par les véganes. Dès la sortie de ces chaussures, le prix de vente était 20 à 30 % plus élevé que ceux faits en cuir d’animal. Cependant sur les 100 premières productions, la vente a été très rapide et la demande ne cesse d’augmenter.